Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Tourisme : le mauvais été de l'Alsace selon les hôteliers

mercredi 31 août 2016 à 18:47 Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Les touristes sont moins venus cet été en Alsace, une baisse de fréquentation évaluée à 5%. La faute aux attentats, mais aussi aux sites comme Airbnb, selon le groupement des hôteliers restaurateurs du Bas-Rhin.

Les touristes étaient moins nombreux cet été en Alsace
Les touristes étaient moins nombreux cet été en Alsace © Maxppp -

Alsace, France

C'est une tendance nationale qui se vérifie également en Alsace : la fréquentation touristique a baissé cet été dans le région, par rapport à la même période de 2015. Les chiffres ne sont pas encore définitifs, mais selon nos informations, la baisse de fréquentation globale avoisine les 5%.

Le secteur le plus touché est celui de l'hôtellerie où la baisse de fréquentation avoisine les 15 à 20%, affirme Pierre Siegel, président de l'union des métiers et des industries de l'hôtellerie dans le Bas-Rhin.

Les attentats, les grèves et Airbnb

Ces mauvais chiffres s'explique par plusieurs facteurs d'après lui. "D'abord les chiffres de l'an dernier étaient très bons, c'était donc difficile de faire aussi bien".

Plus inquiétant selon Pierre Siegel : "l'image que le France véhicule à l'étranger depuis plusieurs mois : les attentats, mais aussi les grèves, les inondations, la pénurie de carburant, n'attire pas les touristes". Les Américains et les touristes asiatique étaient beaucoup moins nombreux cette année. "D'habitude, ils représentent environ 15% de notre clientèle, là on est passé à 5%. Il faut beaucoup de temps pour redorer une image, à mon avis on est parti pour 12 à 18 mois compliqués".

Enfin dernière explication développé par l'hôtelier strasbourgeois : "le développement croissant des hébergements alternatifs dit collaboratifs type Airbnb ou Abritel qui grignote des parts de marchés".