Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tourisme : le mois de mai a tenu ses promesses à Avignon

-
Par , France Bleu Vaucluse

Les touristes sont restés fidèles à Avignon où plus de 17 000 personnes sont venues visiter la cité des Papes. Ces bons chiffres de fréquentation sont dus en grande partie aux quatre ponts successifs. Des week-ends à rallonge qui ont permis aux touristes de profiter de notre région.

L'office de tourisme d'Avignon rempli en ce lundi de Pentecôte
L'office de tourisme d'Avignon rempli en ce lundi de Pentecôte © Radio France - Aurélien Thirard

Avignon vient de vivre un joli mois de mai touristique. 17 000 personnes sont venues visiter la cité des Papes . Et le mois n'est pas encore tout à fait terminé. Ces bons chiffres de fréquentation sont dus en grande partie aux quatre ponts successifs que nous avons connus cette année.

L'effet Eurostar

Le plus gros contingent de touristes internationaux à Avignon pour le mois de mai, ce sont les Britanniques. Près de 1600 Anglais ont traversé la Manche pour venir passer quelques jours chez nous. Il y a donc bien un effet Eurostar aux dires des professionnels du tourisme. Des touristes de passage surtout, Avignon n'étant qu'une étape parmi d'autres.

Le reportage d'Aurélien Thirard

Les Français restent les plus nombreux pour ce mois-ci, même s'ils se font plus rares, la faute -toujours- au porte-monnaie dégarni. Ces séjours raccourcis, ce tourisme en pointillé fait son nid , il s'agit d'une période dite de "queue de saison" à ne rater sous aucun prétexte pour les professionnels du tourisme qui misent sur cette fin de printemps pour bien amorcer l'été.

Par exemple, le parc du Luberon fait tout pour attirer au maximum ces vacanciers qui ne passent pas plus de trois à quatre jours sur place. Avec notamment le développement des pistes cyclables et autres infrastructures, car le tourisme vert s'accorde bien avec ces petits séjours.

Les hôteliers avignonais à la peine

Le mois de mai n'a pas cependant pas été bon pour tout le monde. Ce sont surtout les hôtelliers qui se plaignent. Le constat est dur : il y a eu moins 20% de fréquentation d'après les chiffres du Club des Hôteliers d'Avignon qui regroupe une trentaine d'établissements.La faute aux nouveaux modes d'hébergement qui montent en puissance. Il s'agit même d'une "concurrence déloyale " pour Harald Pons le président de ce club. Les chambres d'hôtes et autres locations de particulier à particulier ne sont pas taxés comme les hôteliers et ne subissent pas les mêmes normes d'hygiène ou de qualité de service.

Harald Pons, le président du Club des Hôteliers d'Avignon

Sans compter aussi, toujours d'après les hôteliers, avec le contre-coups de ces quatre jours fériés : les professionnels ont moins réservé de nuits d'hôtel , encore un manque à gagner supplémentaire pour cette profession déjà en difficulté.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess