Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Tourisme : un bilan morose pour le mois de juillet au Pays Basque

lundi 30 juillet 2018 à 6:05 Par Margaux Stive, France Bleu Pays Basque

Alors que le mois de juillet se termine, le bilan est morose pour les professionnels du tourisme. Rien de catastrophique mais une baisse de 10 à 20% de la fréquentation selon les premières estimations.

La fréquentation touristique est en baisse pour ce mois de juillet
La fréquentation touristique est en baisse pour ce mois de juillet © Radio France - Margaux Stive

Pays Basque, France

Installés sur leur transat, dans un camping de Bidart, Nicole et  Michel l'ont bien remarqué : il y a moins de monde que d'habitude. Et ils savent de quoi ils parlent, cela fait 30 ans qu'ils viennent en vacances au Pays basque. Mais le samedi, au moment du changement de locataires, certains bungalows restent vide. Au supermarché du coin aussi les allées sont moins remplies, et le soir "ça s'agite un peu moins", raconte Nicole. Un constat partagé par les professionnels du tourisme. 

10 à 20% de fréquentation en moins

Le mot qui revient le plus dans la bouche des hôteliers c'est "calme". Loïc Péron est gérant du camping Oyam à Bidart et président du syndicat de l’hôtellerie de plein air des Pyrénées-Atlantiques. Pour lui, en cette fin de mois de juillet, les chiffres ne sont pas aussi bons que prévu. Lui parle d'une baisse d'environ 10 à 15% de la fréquentation. Mais il veut relativiser "ce n'est que conjoncturel" assure-t-il. 

Même constat du coté des gîtes, qui voient les réservations baisser de 10% ce mois-ci au Pays Basque. Pour la directrice des "Gîtes de France" dans le département, Hélène Contou-Carrère, le mois de juillet n'est plus un pic d'affluence pour le tourisme. Elle observe un glissement vers le mois d'août et l'arrière-saison, en septembre. 

Des changements d'habitudes

Des vacanciers qui viennent moins en juillet, et qui réservent de plus en plus au dernier moment remarque Pierre Etchemaité, hôtelier à Larrau et président de l'office de tourisme de Soule. Il l'a bien remarqué, les touristes sont plus indécis. 

"C'est au coup de cœur [...] les gens louent, quatre jours plus tard ils annulent, ils relouent derrière. On ne comprend pas trop". — Pierre Etchemaité, hôtelier à Larrau et président de l'office de tourisme de Soule

Lui aussi compte sur le mois d'août et l'arrière-saison pour rattraper un mois de juillet "mitigé". Des professionnels du tourisme qui comptent donc sur une météo plus clémente que celle de juillet. Ce mois-ci il a plu deux fois plus que d'habitude au Pays Basque.

Le reportage de France Bleu Pays Basque