Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Tourisme : un mois de juillet maussade pour les campings de Vendée malgré le beau temps

lundi 30 juillet 2018 à 13:57 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan et France Bleu

C'est une surprise ! Malgré la chaleur et le beau temps du mois de juillet, la fréquentation est en baisse dans les campings de Vendée. "Il a peut-être fait trop beau", selon le président de l'hôtellerie de plein air qui évoque aussi la Coupe du monde et le Tour de France.

Certains campings de Vendée ont enregistré une baisse de fréquentation de 20% (photo d'illustration)
Certains campings de Vendée ont enregistré une baisse de fréquentation de 20% (photo d'illustration) © Maxppp -

Vendée, France

C'est une mauvaise surprise à laquelle les campings de Vendée ne s'attendaient pas. Malgré le beau temps et la chaleur, la fréquentation est en baisse pour le mois de juillet. Jusqu'à moins 20% dans certains établissements. Il y a trois raisons à cela, selon le président de l'hôtellerie de plein air : la Coupe du monde, le Tour de France et une météo trop bonne en Europe du nord.

Les conditions météo ont peut-être été trop favorables

"On sent bien qu'il y a un peu moins de monde et qu'on circule moins bien", constat Franck Chadeau, le président de la fédération vendéenne de l'hôtellerie de plein air. "C'est surprenant ! La baisse est globale pour la première quinzaine de juillet. On avait tendance à dire que quand la météo va, le tourisme va... Alors, peut-être que comme on est passé de l'hiver à l'été sans printemps, les clients n'ont pas pensé assez tôt aux vacances d'été à venir, toujours est-il qu'il y a une baisse de fréquentation malgré des conditions météo très favorables. Et peut-être même trop favorables ! Parce que quand on voit qu'en Angleterre, aux Pays-Bas et même en Suède il fait plus de 30 degrés, on a quand même beaucoup de clients étrangers qui sont restés chez eux pour profiter du beau temps là-bas".

Beaucoup de clients nous ont dit qu'ils préféraient attendre que le Tour de France soit passé

Le calendrier sportif a aussi eu un impact sur la fréquentation touristique du mois de juillet. À commencer par la Coupe du monde de foot. "C'est pareil tous les quatre ans", poursuit Franck Chadeau. "On sait que pour ce genre de grands événements, les gens préfèrent chez eux avec leur famille et leurs amis, et partir en vacances après". Mais beaucoup plus surprenant, le Tour de France a aussi eu un impact négatif alors qu'il est parti de Vendée. "On nous annonçait beaucoup de monde mais c'est l'inverse qui s'est produit. Beaucoup de clients nous ont dit que, justement, il craignait qu'il y ait trop de gens et qu'ils préféraient attendre que le Tour soit parti pour venir. Vu toute la médiatisation qu'il y a eu, on sait qu'il y aura des retombées pour nous, mais pas tout de suite apparemment".

Pour l'instant, la tendance semble être la même pour le mois d'août. Il reste encore plein de place dans les campings vendéens.