Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : 10.000 manifestants à Tours et trois interpellations

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Touraine

Selon la police, 10.500 personnes ont défilé dans les rues de Tours contre la réforme des retraites. Dans le cortège, tous les secteurs étaient représentés. Trois personnes en possession de boules de pétanque et de masses ont été interpellées.

Le cortège dépassait les 12.000 personnes selon les syndicats
Le cortège dépassait les 12.000 personnes selon les syndicats © Radio France - Manon Derdevet

Les deux cortèges sont partis à 10h, l'un depuis la Place Liberté et l'autre depuis la Place Jean Jaurès. Après la jonction, on constate que la foule est immense dans les rues de Tours. Selon la police, 10.500 personnes se sont rassemblées ce jeudi 5 décembre contre la réforme des retraites du gouvernement.  Les syndicats évoquent un cortège de 12.000 manifestants. À titre de comparaison, la loi travail avait rassemblé 6.000 personnes en 2016. 

Kiki, la mascotte des décorations hivernales, a servi de support à quelques autocollants anti-réforme des retraites - Radio France
Kiki, la mascotte des décorations hivernales, a servi de support à quelques autocollants anti-réforme des retraites © Radio France - ©Boris Compain

La retraite à points c'est non

Les manifestants estiment que le passage à une retraite par point va entraîner pour tous une baisse des pensions. Le flou autour des régimes spéciaux et des mesures plus concrètes est aussi largement dénoncé comme une manière de cacher le véritable projet gouvernemental. "Si c'est flou, c'est qu'il y a un loup", assure une manifestante.

Une exaspération générale

Si l'appel a été lancé contre la réforme des retraites, c'est plus généralement contre la politique sociale du gouvernement que se sont mobilisés les manifestants. Ils estiment qu'une véritable casse sociale se met en place. Tous les corps de métiers et les secteurs d'activités se retrouvent : le public comme le privé. 

C'est toute la politique sociale du gouvernement qui est dénoncée.  - Radio France
C'est toute la politique sociale du gouvernement qui est dénoncée. © Radio France - Thibault Lecoq

Quand c'est flou c'est qu'il y a un loup 

Le cortège de manifestants, rue Nationale à Tours - Radio France
Le cortège de manifestants, rue Nationale à Tours © Radio France - Boris Compain

Dans le cortège, on trouvait des étudiants, des cheminots, des policiers, des gilets jaunes mais aussi des pompiers, mobilisés depuis cet été pour demander plus de moyens. 

Les pompiers de Tours dans le cortège - Radio France
Les pompiers de Tours dans le cortège © Radio France - Manon Derdevet

Trois personnes interpellées avec des boules de pétanque

Différents AG sont prévues aujourd'hui pour décider de la suite à donner au mouvement. Vers 13h30, la manifestation a pris une autre tournure puisque la rue Marceau a été bloquée après des rumeurs d'interpellations de plusieurs manifestants.  La police précise qu'il s'agit de 3 personnes interpellées  en possession de boules de pétanque et de masses ont été interpellées.

Une cinquantaine de personnes étaient postées près du commissariat devant lequel se trouvait une vingtaine de CRS, a constaté une de nos journalistes sur place. La situation est revenue à la normale peu avant 14h.

Vers 13h30, la rue Marceau a été bloquée par une vingtaine de CRS - Radio France
Vers 13h30, la rue Marceau a été bloquée par une vingtaine de CRS © Radio France - Manon Derdevet

Le trafic Tram et bus a été perturbé une bonne partie de la matinée. Il a repris normalement vers 14h. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu