Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Économie – Social DOSSIER : La fermeture de l'usine Tupperware de Joué-les-Tours

Tours : 200 salariés de Tupperware devant la Préfecture

mardi 16 janvier 2018 à 15:14 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Deux cents salariés de l'usine Tupperware de Joué-les-Tours sont rassemblés depuis 14h devant la préfecture à Tours. Une réunion se tient entre les représentants de Tupperware France et les syndicats sous la houlette de la préfète Corinne Orzechowski pour discuter des modalités du PSE.

200 salariés de Tupperware sont rassemblées devant la Préfecture à Tours
200 salariés de Tupperware sont rassemblées devant la Préfecture à Tours © Radio France - Boris Compain

Nouvelle mobilisation des salariés de Tupperware ce mardi après-midi. 200 salariés sont rassemblés devant la Préfecture d'Indre-et-Loire où une réunion se tient avec la préfète Corinne Orzechowski pour discuter des modalités du PSE (indemnités supra-légales, accompagnement des salariés, formation...). La réunion devrait durer une bonne partie de l'après-midi, ce qui a déclenché d'ailleurs une approbation des salariés. On sait déjà que  le plan de reclassement est presque accepté par tous : les salariés auront 12, 15 ou 18 mois payés presque intégralement en fonction de l’âge de chacun. Un cabinet de reclassement doit par ailleurs leur proposer 4 offres dans l’année à 80% du salaire, et dans un rayon de 40 kilomètres.

Un bon PSE selon la Dirrecte et Jean-Yves Bauche, délégué CGT représentant CE.  Il n’y a que les indemnités supra-légales qui bloquent, car les 235 salariés veulent être indemnisés du préjudice que constitue la fermeture. Les syndicats proposent actuellement une somme globale au PDG de Tupperware France et au Directeur Européen de Tupperware, réunis autour de la préfète. 

Dans la matinée, les représentants des salariés ont été reçus à la Directe. L’usine est à l’arrêt complet depuis le 2 janvier.

Les salariés de Tupperware devant la préfecture à Tours - Radio France
Les salariés de Tupperware devant la préfecture à Tours © Radio France - Boris Compain