Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Tours : l'école maternelle Marie Curie offre un petit-déjeuner par semaine aux enfants

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Depuis cette rentrée scolaire, l'école maternelle Marie Curie offre un petit-déjeuner par semaine à ses élèves. L'occasion pour certains enfants d'attaquer la journée sans les manques qui peuvent créer des sautes de concentration. Un dispositif qui pourrait s'étendre à d'autres écoles de Touraine.

Pour l'instant l'école Marie Curie est la seule du département, mais l'école élémentaire Diderot pourrait la suivre dans les prochains mois.
Pour l'instant l'école Marie Curie est la seule du département, mais l'école élémentaire Diderot pourrait la suivre dans les prochains mois. © Radio France - Yvan Plantey

Tours, France

Et si le petit-déjeuner était donné gratuitement à l'école pour vos enfants ? C'est le cas une fois par semaine pour les élèves de l'école maternelle Marie Curie, située dans le quartier du Sanitas à Tours. C'est pour l'instant la seule concernée en Indre-et-Loire. Une initiative lancée conjointement par la direction académique et la Ville de Tours pour cette rentrée scolaire, dans le cadre du plan pauvreté annoncé par le gouvernement. L'idée étant de permettre aux enfants d'écoles situées en quartier prioritaires, REP ou REP+, de commencer la journée avec un repas complet. Une chose qui n'est pas toujours facile notamment car les familles manquent de temps ou surtout de moyens financiers. 

Des prunes, du pain brioché et du chocolat chaud pour le petit-déjeuner des enfants de l'école Marie Curie de Tours. - Radio France
Des prunes, du pain brioché et du chocolat chaud pour le petit-déjeuner des enfants de l'école Marie Curie de Tours. © Radio France - Yvan Plantey

Un bol de chocolat chaud, des fruits et du pain brioché

Au menu pour le petit déjeuner : un bol de chocolat chaud, un pain viennois, et quelques prunes. En tout cas, que des bonnes choses pour tenir jusqu'à midi. Mais surtout du temps pour que les enfants mangent leur repas, ce que les parents n'ont pas toujours le matin.  " Je suis logée par l'entraide et solidarités à La Riche alors qu'avant j'étais au Sanitas. Maintenant je prends le bus ainsi que le tram et donc j'ai une heure de route chaque matin. Donc le fait de savoir que ma fille mange à l'école, ça me soulage ", raconte Honorine, une maman.

Les enfants et parents doivent se contenter, pour le moment, d'un seul petit déjeuner par semaine. Une situation qui pourrait changer dès la fin du mois d'octobre. - Radio France
Les enfants et parents doivent se contenter, pour le moment, d'un seul petit déjeuner par semaine. Une situation qui pourrait changer dès la fin du mois d'octobre. © Radio France - Yvan Plantey

Même si pour l'instant le dispositif n'est en place que pour 1 jour par semaine, cela peut aussi soulager le porte-feuille de certaines familles tourangelles : " Je suis demandeuse d'asile, confie Honorine, et il y a une aide qu'on m'a supprimée, donc savoir cela ça me fait un poids en moins. "

Le bilan du dispositif sera fait à la Toussaint

Cela ne remplace pas pour autant le petit déjeuner à la maison. Certains parents anticipent même que leur enfant ne veuille pas manger celui proposé par l'école. Mais tous les parents n'ont pas ce réflexe, selon Émilie, une enseignante de cette école maternelle : " Ça nous est déjà arrivé d'avoir des enfants qui avaient faim en arrivant car ils n'avaient pas mangé du tout. C'est pour ça que ce dispositif est important, car on peut avoir un lien avec les familles et comme ça elles peuvent emmener les bonnes habitudes à la maison. "

Un bilan de ce dispositif sera dressé à la Toussaint. S'il est bon, l'école pourrait passer à deux voire trois jours de petits-déjeuners par semaine. L'école Diderot pourrait également bénéficier de ce dispositif si, donc, ce bilan automnal est concluant.

Choix de la station

France Bleu