Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Tours : cinq projets gagnants pour créer et moderniser des sites laissés à l'abandon

-
Par , France Bleu Touraine

Cinq nouveaux projets immobiliers vont voir le jour dans la ville de Tours d'ici à quelques années. La mairie a dévoilé les lauréats de son appel à projet pour cinq lieux de la ville. Des propositions qui mélangent habitat, vie économique et culturelle, mais aussi professionnels et société civile.

L'entrée dans Tours en train pourrait être radicalement différente.
L'entrée dans Tours en train pourrait être radicalement différente. - "Premières lignes" Bouygues

La mairie avait ciblé il y a un an huit sites plus ou moins abandonnés. Elle avait lancé un appel à projet pour leur trouver un nouvel emploi. Cinq projets ont abouti et vont voir le jour dans quelques années. Ce sont les sites de Saint-Sauveur, Le Hangar Col, L’Ermitage, la Caserne Chauveau et l'Îlot nord-ouest du Sanitas, l'îlot Marie Curie. Les projets vont mélanger habitat et vie économique, culturelle ou encore sociale. Ils devaient aussi rassembler les professionnels du bâtiment et les habitants, pour que chacun soit co-constructeur de la ville de demain.

Avant/Après : cliquez et déplacez le curseur sur la photo

Cette manière, de faire est une innovation pour la ville de Tours. Une nouvelle manière de faire qui a réjouit le maire Christophe Bouchet. "On a réussi à créer un bouillonnement intellectuel avec les acteurs culturels, de la solidarité, des sports, des quartiers et on a vu surgir plusieurs projets qui n'apparaissaient pas. Ça a donné une dynamique tout à fait nouvelle de la ville et qui donne une image moderne et ambitieuse. Les habitants les comités de quartier ont vraiment profité de l'occasion qui leur était donnée de s'emparer de ce que serait tour demain. Quand on voit le succès que ça a été évidemment, on a envie de recommencer", assure l'élu. Il apprécie particulièrement un projet au Sanitas."Celui qui va donner le plus à penser peut être ce que sera la ville de demain, c'est celui qui est autour de ce qu'on appelle le site Marie-Curie et qui va déborder sur la voie ferrée. Ça va être un signal d'entrée de la ville très intéressant", explique-t-il.

Des projets innovants et écologiques

Dans quelque temps, il sera possible de déjeuner au restaurant sur le toit de l'Ermitage, boire du vin dont les raisins auront poussé sur la face sud du parc. Dans chacun des lieux il y aura aussi des logements. Le plus important pour Danielle Ngo Ngii, la conseillère en charge des grands projets, c'est que les quartiers vivent mieux après les travaux. "Ce qui a guidé notre réflexion ce n'est pas forcément l'aspect logement. Le logement arrivait en deuxième position, car on avait aussi des promoteurs et on est dans un équilibre économique. Ce qui nous intéressait c'était la programmation que le projet apporte. Par exemple les casernes. L'arrivée d'une antenne de l'école d'architecture on trouve que c'est génial", certifie-t-elle. A la caserne Chauveau, une nouvelle école va donc s'installer avec un espace de travail collaboratif et un cabinet médical.

On attendait beaucoup de l'aspect écologique" - Danielle Ngo Ngii, conseillère municipale.

À Saint-Sauveur, un grand atelier va ouvrir pour permettre à des créateurs de s'installer. Une scène dans un amphithéâtre vert et en plein-air va aussi être construite. Au cœur de chaque projet, il y a l'objectif de transition écologique. "On attendait beaucoup de l'aspect écologique. On n'a pas toujours forcément retrouvé dans l'ensemble des projets", regrette Danielle Ngo Ngii. "On attendait des propositions beaucoup plus fortes", poursuit l'élue. Quand la partie écologie n'étaient pas assez poussées, la mairie a préféré continuer la réflexion. Huit sites étaient sujets à appel à projet. Sur trois d'entre eux, la mairie va prendre plus de temps. Sur l'échangeur de l'A10, il y a un projet très porté sur l'écologie mais qui n'est pas économiquement encore au point. Aucune des idées proposée pour le pavillon de Condé n'a été retenue. La mairie continue la réflexion pour la parking-relais Jemmapes.

Voilà à quoi pourrait ressembler la caserne Chauveau. - Aucun(e)
Voilà à quoi pourrait ressembler la caserne Chauveau. - "Art urbain" Marignan

Les premiers permis de construire pourraient être déposés dans un ou deux ans notamment pour le Hangar Col ou la caserne Chauveau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu