Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : dernier repas au restaurant avant le reconfinement

-
Par , France Bleu Touraine

Rebelote pour les restaurants qui comme en mars dernier sont contraints à la fermeture totale. Résultat à Tours ce jeudi il y avait la queue à l'extérieur de certains établissements et dès le matin les restaurateurs ont été assaillis de coups de fils pour des réservations.

Le dernier repas avant le reconfinement au restaurant le Casse Cailloux à Tours
Le dernier repas avant le reconfinement au restaurant le Casse Cailloux à Tours © Radio France - Jean Lebret

Vingt, trente et jusque une quarantaine d'appels reçus pour certains restaurateurs pour des réservations de table le midi et le soir avant le confinement et la date butoir de jeudi minuit. Les plus malins sont ceux qui avaient réservé le soir même des annonces du président de la république comme ce jeune couple de tourangeaux Claire et Robin qui avait réservé au restaurant le "Casse Cailloux" à Tours : "Nous voulions vraiment en faire un dernier, on se dit que la prochaine fois ce sera peut-être dans longtemps, du coup on savoure chaque bouchée, c'est délicieux tant mieux mais çà va nous manquer"

On l'aura compris, la fermeture des restaurants est un vrai crève-cœur pour certains, "il faut se restreindre" dit un client "nous allons cuisiner à la maison, du coup nous allons rester jusque la fermeture !"

Le repas à peine terminé que quelques clients se montrent solidaires de leur restaurant de quartier en voulant savoir si le restaurateur va faire de la vente à emporter. Réponse de Elodie Laurendeau la propriétaire des lieux : "Nous allons voir au niveau du stock ce qui va nous rester pour proposer, le cas échéant, de la vente à emporter, ensuite je vais voir avec le chef pour la semaine prochaine, vous le saurez via les réseaux sociaux"

Il y a de la fatigue physique et surtout mentale - Mathieu Laurendeau, le chef du "Casse Cailloux" 

En cuisine c'est Mathieu Laurendeau, à la fin du service le chef du "Casse Cailloux" se dit abattu par cette fermeture d'au moins quatre semaines : "il faut se relever une nouvelle fois et trouver d'autres solutions. Quand on se lèvera le matin pour dire on embauche, et bien finalement non, il faut le temps que toute cette pression retombe, on se donne du mal, on travaille, on allonge les services, on met les mesures en place et au final on nous dit de fermer, il y a de la fatigue physique et surtout mentale" 

Ce couple de restaurateurs a encore en mémoire le confinement du printemps dernier : URSAFF, loyers sans parler des salaires, c'est environ 60.000 euros qu'il faudra bien rembourser un jour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess