Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Tours : entre 3.000 et 4.000 personnes manifestent contre la politique d'Emmanuel Macron

jeudi 19 avril 2018 à 14:57 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

La manifestation pour la défense des services publics, des salaires, contre la sélection à l'université a rassemblé entre 3.000 et 4.000 personnes ce jeudi à Tours. Le cortège s'est dispersé à la gare SNCF, mais plusieurs lycéens ont continué de battre le pavé dans le centre-ville.

Le cortège après son départ Place de la Liberté
Le cortège après son départ Place de la Liberté © Radio France - Liberté

Tours, France

Environ 4 000 personnes ont défilé ce matin dans les rues de Tours à l'appel de plusieurs syndicats. Le cortège s'est élancé de la Place de la Liberté à 10h pour se rendre à la gare de Tours où le défilé s'est dispersé. On trouvait des salariés du public (cheminots, salariés des hôpitaux....), du privé, mais aussi des lycéens et des étudiants derrière une seule et même banderole : "Tous ensemble pour nos emplois, nos salaires, nos services publics, nos retraites". Des manifestants qui avaient choisi de défiler ensemble pour montrer leur détermination en nombre suffisant. 

Beaucoup de lycéens dans le cortège - Radio France
Beaucoup de lycéens dans le cortège © Radio France - Bastien Deceuninck

Vers 12h, des lycéens qui ont décidé de poursuivre la mobilisation rue Nationale et dans le Vieux-Tours, ce qui a perturbé la circulation du Tram.

Du coup, plusieurs lycées étaient bloqués ce matin, notamment Balzac ou encore Paul-Louis Courrier.