Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Tours : La marche contre les violences faites aux femmes a rassemblé environ 600 personnes

-
Par , France Bleu Touraine

La marche contre les violences faites aux femmes a réuni ce samedi 23 novembre à Tours environ 600 personnes. Une marche qui s'est déroulée dans le centre ville, de la place Jean Jaurès aux halles de Tours en passant notamment par la rue nationale.

Le début de la marche place Jean Jaurès à Tours
Le début de la marche place Jean Jaurès à Tours © Radio France - Jean Lebret

Tours, France

La marche contre les violences faites aux femmes a réuni ce samedi 23 novembre à Tours environ 600 personnes. Une marche qui s'est déroulée dans le centre ville, de la place Jean Jaurès jusqu'au halles de Tours. 

Depuis le début de l'année au moins 116 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint, selon un décompte et une étude au cas par cas menés par l'AFP. Le collectif féministe "Féminicides par compagnons ou ex" a lui dénombré 137 femmes tuées dans un cadre conjugal depuis le 1er janvier. 

Des marches menées un peu partout en France à l'appel de plusieurs organisations et notamment à Tours par le collectif "nous toutes 37".

Le début du cortège à Tours - Radio France
Le début du cortège à Tours © Radio France - Jean Lebret

Il faut des mesures concrètes pour réduire les risques

A Tours la marche s'est déroulée à l'appel du collectif "nous toutes 37". Deborah Collé l'une des représentantes : "c'est notre première grosse action c'est étonnant de voir autant de monde rassemblé, cela fait plaisir. Il faut des mesures concrètes pour réduire les risques comme notamment le port du bracelet, ce qui est sûr c'est que les plaintes déposées à la police sont souvent classées sans suite, c'est un vrai problème, il faut protéger la personne et exclure le conjoint du domicile, ce n'est pas à la victime de partir"

les petits cartons et leurs slogans avant leur distribution aux participants - Radio France
les petits cartons et leurs slogans avant leur distribution aux participants © Radio France - Jean lebret

Dans la foule des petits cartons tenus à bout de bras, il y a les prénoms des victimes, des chiffres et des slogans comme "pas une de plus". Il y a bien sûr une très forte majorité de femmes, des femmes venues spontanément comme Elise qui habite à Tours : "je suis venue en solidarité, il faut changer de niveau maintenant nous ne sommes plus au 18 e siècle, c'est tout un écosystème qu'il faut modifier et cela commence par ce qui est écrit dans les livres d'école, la façon d'éduquer les enfants, l'accès à la culture, tout est lié en fait"

des slogans personnalisés - Radio France
des slogans personnalisés © Radio France - Jean Lebret

En Indre-et-Loire il y a eu au moins quatre féminicides cette année, c'était au mois d'octobre. Lundi 24 novembre, une quarantaine de mesures doivent être annoncées par le gouvernement pour tenter d'enrayer ce fléau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu