Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : le TVB s'appelle dorénavant "McDonalds Tours Volley-Ball"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Touraine

Depuis ce midi, le TVB s'appelle le "McDonalds Tours Volley Ball". C'est la première fois en France qu'une équipe professionnelle de volley pratique le "naming", c'est-à-dire qu'elle passe un partenariat privilégié avec une entreprise privée qui peut mettre sa marque dans le nom du club.

Le président du TVB et le gérant d'une vingtaine de McDonalds posent devant le nouveau logo de l'équipe professionnelle masculine de volley de Tours
Le président du TVB et le gérant d'une vingtaine de McDonalds posent devant le nouveau logo de l'équipe professionnelle masculine de volley de Tours © Radio France - ©Boris Compain

Ne l'appelez plus TVB. Depuis ce mardi midi, le club sportif phare en Indre-et-Loire s'appelle officiellement le McDonalds Tours Volley Ball. Le TVB est le premier club professionnel masculin en France à pratiquer le naming, c'est-à-dire à attacher une marque commerciale au nom du club, dans son logo, sur ses maillots et sur tous ses documents officiels. 

Ce partenariat avec le gérant d'une vingtaine de fast-food tourangeaux est signé pour trois ans. Son montant est secret, mais le président du TVB, Bruno Poilpré, est certain que c'est une bonne opération, d'autant que la plupart des grands clubs étrangers pratiquent déjà le naming depuis plusieurs années : 

"Même si notre partenaire reste à dimension locale, le nom McDonalds est connu internationalement donc ça ne peut que rejaillir de façon bénéfique sur le club. Ca donne au TVB une stature plus européenne". Le président du TVB

Ca lui donne aussi plus de moyens financiers, évidemment, même si le montant du partenariat est tenu secret. En sortie de Covid-19, et alors que les collectivités locales ont elles-aussi des difficultés financières, s'assurer une rentrée d'argent stable pendant plusieurs saisons est stratégique, reconnait Bruno Poilpré : "_les collectivités ont aussi des incertitudes sur leur budget. Nous devons être méfiants et je préfère de loin essayer d'asseoir le club sur une bonne base financière. Elle est bonne, elle est saine, mais c'est encore mieux d'avoir un partenaire qui vous dit qu'il va rester trois ans ou six an_s".

Autre bénéfice attendu : _Bernard Simmenauer va faire la promotion du Tours Volley Ball dans la vingtaine de Mc Do qu'il gèr_e, dans un rayon de 70 kilomètres autour de Tours. Le club espère attirer un public rajeuni, tandis que l'enseigne de Fast-Food, elle, veut afficher des valeurs communes avec les volleyeurs : "c'est un sport collectif mais qui dépend de la valeur de chacun, c'est-à-dire qu'il y a des leaders, mais les leaders ne gagnent pas tout seul et gagnent avec l'équipe" explique Bernard Simmenauer. "Il n'y a pas de contact, donc il n'y a pas de violence, pas de vulgarité. Enfin, la notion de vitesse et de rapidité correspond bien à ce que l'on fait chez McDonald's".

Le maire de Tours, Emmanuel Denis, regrette le choix fait par le TVB

Le maire écologiste de Tours n'a pas eu son mot à dire, mais Emmanuel Denis précise à nos confrères de la Nouvelle République qu'il regrette ce choix, qu'il considère comme un signe très négatif envoyé par le club tourangeau. Il y a cinq ans, élu d'opposition, il avait voté contre l'ouverture d'un Mc Do place du grand marché.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess