Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : les avocats reconduisent leur mouvement de grève après 6 semaines de mobilisation

-
Par , France Bleu Touraine

Toujours mobilisés contre la réforme des retraites, les avocats du barreau de Tours ont voté la poursuite de leur mouvement de grève. Ils entament leur 7ème semaine de mobilisation.

Image d'illustration - Mobilisation des avocats du Val-de-Marne
Image d'illustration - Mobilisation des avocats du Val-de-Marne © Radio France - Faustine Mauerhan

Les avocats du barreau de Tours ont décidé lundi matin de poursuivre  leur grève pour protester contre la réforme des retraites. Le mouvement est reconduit jusqu'à lundi prochain. Les avocats sont en grève depuis 6 semaines contre cette réforme des retraites.  "Ils espèrent encore faire bouger les choses" notamment grâce à certains amendements comme l'explique Maître Philippe Baron, avocat à Tours et membre du bureau de la conférence nationale des Bâtonniers. 

Un avocat qui débute est rémunéré 2.000 euros brut. Vous enlevez les charges et les hausses de cotisations de 7% dans le cadre de la future réforme, et vous avez des avocats payés en dessous du SMIC - Maître Baron 

"Malgré les négociations, et les avancées, on reste sur une augmentation des cotisations de 6 à 7%, ce qui parait difficilement acceptable".  "Dans certaines cabinets d'avocats, les rémunérations sont proches du SMIC, et si on rajoute ces hausses de cotisation, c'est mortifères pour eux". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu