Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : les commerçants du centre-ville réclament la réouverture du pont Wilson aux voitures

-
Par , France Bleu Touraine

Des commerçants ont lancé une pétition pour réclamer la réouverture du pont Wilson aux automobilistes, à Tours. Ils remarquent une baisse de leur fréquentation, car les clients descendent moins en centre-ville.

Depuis le 13 août, les automobilistes ne peuvent plus emprunter le pont Wilson et descendent moins dans le centre-ville de Tours.
Depuis le 13 août, les automobilistes ne peuvent plus emprunter le pont Wilson et descendent moins dans le centre-ville de Tours. © Radio France - Denis Guey

Rouvrir le pont Wilson aux voitures. C'est l'objectif de la pétition lancée cette semaine par l'association de commerçants "Les vitrines de Tours". Pour les commerçants tourangeaux, la fermeture du pont aux automobilistes décourage de nombreux clients à venir en centre-ville

Depuis le 13 août dernier, les automobilistes ne peuvent plus emprunter le pont Wilson, rendu aux piétons et cyclistes sur décision du maire écologiste de la ville, Emmanuel Denis. Une mesure qui déplaît aux commerçants du centre-ville, qui voient leur fréquentation baisser, dans un contexte économique déjà marqué par la Covid. 

Les consommateurs sont découragés

"On ne fait pas ses courses à vélo et quand on habite à 20 ou 30km de Tours, on ne vient pas à vélo", souligne Nadia Malbec, co-présidente de l'association "Les vitrines de Tours". 

La commerçante rappelle qu'un certain nombre de clients viennent du nord de la ville et du département, et sont désormais obligés de traverser la Loire sur le pont Napoléon ou le pont Mirabeau. "Il y a beaucoup de circulation sur les quais de Loire. Ça bouchonne au niveau du pont Napoléon et de la rue Anatole France. Les consommateurs sont découragés. Quand ils arrivent au rond-point des Halles, ils font demi-tour", remarque-t-elle.

Perte de 20 à 40% de fréquentation

Résultat, ces clients vont davantage dans les centres commerciaux en périphérie, plus facile d'accès via la rocade, ou commandent sur Internet. 

"Nous avons une perte de 20 à 40% de fréquentation en centre-ville. Et en chiffre d'affaires, c'est pareil, indique Nadia Malbec. Pas de fréquentation, pas de client, pas de chiffre". Les commerçants espèrent la réouverture du pont avant décembre, période importante pour les commerces du centre, avec l'achat des cadeaux de Noël. 

La pétition en ligne réunit déjà plus de mille signatures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess