Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : les commerces du centre-ville sont fermés ce dimanche malgré l'autorisation d'ouverture

-
Par , France Bleu Touraine

Les commerces du centre-ville n'ont pas ouvert ce dimanche dans le centre-ville de Tours malgré l'autorisation de la préfecture d'Indre-et-Loire.

Les commerces ont leur rideau de fer baissé ce dimanche dans le centre-ville de Tours.
Les commerces ont leur rideau de fer baissé ce dimanche dans le centre-ville de Tours. © Radio France - Virginie Vandeville

La préfecture d'Indre-et-Loire a autorisé l'ouverture des commerces les dimanches de janvier en Indre-et-Loire. Mais cela n'a pas vraiment été suivi par les commerçants du centre-ville de Tours.

Ce dimanche, dans les rue du centre-ville, seuls les boulangers, les fleuristes et les Galeries Lafayettes étaient ouverts. Les autres commerces, comme dans la rue nationale, n'ont pas ouvert leurs portes. Une déception pour quelques passants comme Karine.  "Je trouve cela dommage avec ce beau soleil. Aujourd'hui on ne peut plus faire grand chose avec la crise sanitaire. De voir du monde et un peu de vie dans les rues, cela m'aurait mis du baume au cœur. J'aurais acheté !". Son amie Marie, venu de Nanterre pour le week-end elle aussi regrette ces fermetures. "La semaine, nous n'avons pas vraiment le temps de faire les magasins avec le couvre-feu", ajoute cette éducatrice. 

Un seul commerce ouvert

Il faut marcher un peu pour finalement trouver de la lumière dans un des magasins du centre-ville. Ce bazar installé à deux pas des halles de la ville semble être le seul ouvert en cette fin de matinée dominicale. Aurélie, sa responsable a ouvert mais reconnait qu'il n'y a pas foule. 

"Je me sens un peu seule. On a peu de monde, beaucoup moins que le samedi par exemple. Si les autres commerces avaient ouvert, cela aurait été sûrement différent", précise la jeune femme qui espère voir venir plus de clients dimanche prochain avec le début des soldes d'hiver. Mais dans son magasin, comme dans beaucoup d'autres, les réductions sont déjà visibles. "On a du -70, -60 et -50 % sur des produits. On a anticipé les soldes car on ne sait pas ce qu'il va se passer dans l'avenir", ajoute la responsable qui explique cette anticipation par la peur d'un reconfinement total avec la crise sanitaire. 

Des commerçants sous tension

Cette fermeture des commerces le dimanche, Thierry Lizé, délégué syndical de la CGT FNAC en Indre-et-Loire la soutient. Il faut du temps de repos aux commerçants. "Cette pandémie est difficile pour tout le monde. Il y a le stress d'avant fermeture pour les clients qui font leurs courses rapidement avant 18 h. Cela donne lieu à des tensions et une montée de l'agressivité.", explique ce syndicaliste. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess