Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Tours : les policiers nationaux sont épuisés et réclament des renforts

mardi 5 juin 2018 à 18:20 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

Les policiers nationaux d'Indre-et-Loire réclament en urgence des renforts. Le syndicat Unité SGP Police, majoritaire à Tours, lance un appel à l'Etat dans une lettre ouverte adressée à la Préfète. Dans ce courrier, le syndicat de policiers réclame au moins 30 policiers en renfort.

Police Nationale (Photo d'illustration)
Police Nationale (Photo d'illustration) © Radio France

Tours, France

Dans ce courrier, le syndicat de policiers dresse d'abord un constat : l'augmentation d'interventions violentes mettant en cause l'intégrité physique des policiers, la multiplication des refus d'obtempérer, des violences envers les forces de l'ordre ou encore des policiers blessés en intervention.

A cela, dit encore le syndicat, il faut ajouter la fatigue des policiers après des mois de mobilisation, de jours de repos non pris lors de l'état d'urgence. 

Le syndicat demande le renfort d'au moins une trentaine de policiers 

Cela permettrait d'améliorer par exemple les différentes missions de la police nationale.  Thierry Pouilloux représentant d'Unité SGP Police, le syndicat policier majoritaire au commissariat de Tours, explique l'état de fatigue des policiers par le fait "qu'on leur affecte en permanence des missions supplémentaires, d'être dans le tramway, de faire des contrôles, ce qui décale leurs tableaux de service. Aujourd'hui, ces fonctionnaires de police n'interviennent plus en sécurité" et de rappeler les derniers incidents dans différents quartiers sensibles de l'agglomération tourangelle "on a eu des règlements de compte entre le Sanitas, Saint-Pierre-des-Corps voire Joué-les-tours, on a eu des coups de feu, des gens qui refusent d'obtempérer qui vont jusqu'à l'affrontement avec les services de police. C'est un véritable appel au secours conclut Thierry Pouilloux. 

Au total 360 policiers nationaux sont mobilisables à Tours pour aller sur le terrain auxquels s'ajoutent une quarantaine d'adjoints de sécurité