Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Tours : les Restos du Cœur à la recherche de bénévoles

mercredi 17 avril 2019 à 16:10 Par Théophile Pedrola, France Bleu Touraine

Un mois et demi après la fin de la collecte nationale des Restos, l'association vient seulement de finir de ranger tous les dons. Il manque une dizaine de bénévoles.

Un camion sur deux n'a pas pu partir ce matin du local des Restos du Cœur, faute de conducteur
Un camion sur deux n'a pas pu partir ce matin du local des Restos du Cœur, faute de conducteur © Radio France - Théophile Pedrola

Tours, France

Les 8 et 9 mars dernier, les Restos du Cœur faisaient leur grande collecte annuelle dans les supermarchés. A l'antenne départementale de Tours, 145 tonnes de dons ont afflué. "C'était compliqué, on devait trier les produits, qu'on vérifie leur état, la date, qu'on les range et qu'on les rentre dans notre stock, explique Michel Flamé, le président des Restos en Indre et Loire. J'étais pessimiste, mais je vois que le travail a été bien fait." 

Il manque 10 bénévoles en période de dons

Il a fallu plus d'un mois pour tout mettre en ordre. Il a manqué d'une dizaine de bénévoles. Parmi ceux qui ont œuvré, il y a Alain Gauthier. Cela fait trois ans qu'il donne de son temps ici pour les Restos : "Ici, ça débordait de marchandises, détaille-t-il, _il y a beaucoup de monde qui s'inscrit, qui vient une journée mais qu'on ne revoit pas_, sans que l'on ne sache pourquoi. Quand il manque quelqu'un, ça décale l'organisation, le tri, c'est perturbant." 

Les Restos, c'est comme une entreprise : quand quelqu'un n'est pas là, c'est le bordel." Alain Gauthier, bénévole. 

Ce mercredi 17 avril, seul un camion est parti faire ses livraisons sur deux, faute de chauffeur. "On cherche d'urgence un chauffeur poids-lourds, précise Michel Flamé, juste pour une matinée par semaine. Là on n'a pas pu faire partir un camion, ce sont deux voitures qui ont dû livrer, deux fois plus d'essence, deux personnes mobilisées."

Manque de main d'oeuvre aux Restos, le reportage de Théophile Pedrola