Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Tours : un frigo solidaire s'installe dans le centre-ville

lundi 16 avril 2018 à 6:25 Par Aurore Richard, France Bleu Touraine et France Bleu

Le 6ème frigo solidaire du pays a été inauguré ce jeudi 12 avril, au restaurant Le Mastroquet, dans le centre-ville de Tours. Ce frigo en libre-service doit permettre de lutter contre le gaspillage alimentaire ainsi que de venir en aide aux plus démunis.

Grâce à une cagnotte, 1.300 euros ont été réunis et ont permis l'achat de ce frigo.
Grâce à une cagnotte, 1.300 euros ont été réunis et ont permis l'achat de ce frigo. © Radio France - Aurore Richard

Tours, France

Le restaurant Le Mastroquet, dans le centre-ville de Tours, accueille le 6ème frigo solidaire en France. Désormais, les voisins, les commerçants peuvent donc y déposer des légumes, des yaourts, tout ce qu'il ne compte pas manger. L'association des Frigos Solidaires espère ainsi qu'ils jettent moins de nourriture. En France, chaque année, ce sont en effet neuf millions de tonnes de denrées qui sont gaspillées. Ce frigo permet également aux personnes qui sont dans le besoin, de venir se servir librement.

Dounia Mebtoul, une restauratrice a découvert ce concept à Berlin et elle l'a importé en France. Après Paris, Lille et Grenoble, il fait donc son arrivée à Tours. Là, tout est parti de la vidéo d'une youtubeuse, Natoo, autour des frigos solidaires.

Cette vidéo a donné envie à Constance Hérault, une lycéenne tourangelle, de se lancer. "On a démarché plusieurs restaurants à Tours et ça n'a pas donné grand chose. Le lendemain, mon grand-père m'a appelée pour me dire que Le Mastroquet était partant", explique la jeune fille de 15 ans. 

Elle met alors en place une cagnotte sur internet, avec sa camarade Sarah Halimi. En trois semaines, elles réunissent toute la somme nécessaire à l'achat du frigo. " C'est _1.300 euros parce que c'est un frigo professionnel_, avec une vitrine, la température qui s'affiche, l'armature en bois qui est construite par un menuisier et qui est étanche, et la livraison ", souligne Baptiste Lorber, le parrain du projet. 

Le restaurant partenaire vérifie la qualité des denrées déposées

A Tours, le frigo est désormais installé. Pour la cheffe du restaurant Christelle Peynot, il n'y a plus qu'à :  "S'il nous reste du plat du jour,  on peut le mettre dans le frigo donc aujourd'hui, il y aurait pu y avoir une cuisse de pintade farcie avec un jus corsé. Ça aurait fait des heureux !"

Ces heureux sont à la fois des SDF, des retraités, des étudiants précaires et des familles nombreuses. " Beaucoup de gens vivent mal leur précarité donc avec ce frigo, c'est plus discret, plus anonyme de venir chercher à manger ", estime Baptiste Lorber. Le frigo a donc été placé un peu en retrait de l'entrée du restaurant.

Il y a quand même une contrepartie pour la restauratrice du Mastroquet. Elle doit se charger de sortir le frigo chaque matin, de le rentrer chaque soir, de surveiller la température ainsi que de vérifier si les produits sont bons à la consommation.