Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Tous Apprentis

Tous apprentis dans la Manche - Chez les Doucet, les trois enfants, bons élèves, ont choisi l'apprentissage

lundi 28 mai 2018 à 3:33 Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin

Une journée spéciale ce lundi 28 mai sur France Bleu autour de l'apprentissage."Tous apprentis" : ça pourrait être le slogan de cette famille manchoise de Fermanville dans le Val de Saire où les trois enfants Lupin, Clovis et Azelle, tous bons élèves, ont tous choisi cette voie

Lupin Doucte médaillé d'or aux Olympiades des métiers
Lupin Doucte médaillé d'or aux Olympiades des métiers © Radio France -

Fermanville, France

Une mauvaise image lui colle à la peau : l'apprentissage. Pourtant certains y trouvent leur bonheur comme cette famille de convertis à Fermanville, à 20 kilomètres de Cherbourg. Les trois enfants ont trouvé leur voie grâce à la formation technique professionnelle. 

Clovis, Lupin et Azelle, tous apprentis.  C'est Lupin qui a montré l'exemple. En seconde générale, il s'ennuyait, il lui manquait des choses concrètes. Il a alors choisi l'apprentissage et a enchaîné les réussites comme ce titre de meilleur fraiseur européen cet automne aux Olympiades des métiers aux Emirats Arables Unis. Aujourd'hui il a décroché un CDI chez Leblanc SA à Beaumont Hague. 

De quoi mettre l'eau à la bouche à l'aîné Clovis, qui ne savait pas trop vers où aller, après un bac général, la fac ne l'intéressait pas. Et au final le voilà aujourd'hui en licence, après un BTS, tout ça en alternance. "Je n'aurais jamais imaginé faire autant d'études " dit il . Après sa licence, il espère devenir opérateur chez EDF. Et c'est au tour de petite soeur, Azelle, 19 ans, de prendre la relève : en bac pro, elle veut aller en BTS contrôle et régulation automatique, en, alternance. L'apprentissage, elle n'a jamais hésité, mais autour d'elle il y a eut de l'incompréhension. "J'avais des bonnes notes et mes profs m'encourageaient à aller en filière générale. ils ne comprenaient pas...mais ce qui compte c'est la motivation. " 

Stéphanie la maman a toujours soutenu ses enfants dans leur démarche et aimerait bien que l'image de "porte de garage" de l'apprentissage change. Aujourd'hui elle est fière de ses "apprentis". Tous les trois le disent : ils se sentent valorisés, responsabilisés et surtout prêts à affronter le monde du travail . Et ils en sont sûrs : ils ont aujourd'hui plus de débouchés de possibilités devant eux que s'ils avaient choisi la filière générale.