Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tous les syndicats de la Sovab à Batilly unis pour de meilleures mesures sanitaires

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Une reprise dans un climat social dégradé à la Sovab, la filiale de Renault qui fabrique des véhicules utilitaires à Batilly dans le Pays haut. Tous les syndicats s'affichent unis face au directeur de l'usine.

L'intersyndicale présente une unité au moment de cette reprise à la Sovab post confinement.
L'intersyndicale présente une unité au moment de cette reprise à la Sovab post confinement. © Radio France - François Pelleray

L’intersyndicale de la Sovab, l’usine de véhicules utilitaires de Renault à Batilly dans le Pays haut, reproche au directeur de l’usine de mépriser les délégués du personnel, le dialogue social est au plus bas, et cela se voit notamment dans la mise en oeuvre des mesures sanitaires depuis la reprise le 7 mai selon eux.

La CGT va attaquer en justice pour délit d'entrave. La CFDT et Sud automobile réfléchissent à une action pour le non-respect de l'accord sur les mesures sanitaires. La direction n'a pas répondu à cette heure à notre sollicitation. La Sovab compte 2.100 salariés plus environ 500 intérimaires.

La crainte des chassés croisés des équipes

Le cahier des charges prévoit trois masques par jour pour chaque ouvrier de production. Les douches sont fermées. Mais il reste des points noirs décrits par Gregory Picciau de FO : "Les chassés croisés entre les équipes posent problèmes, les horaires n’ont pas été aménagés. C’est complexe de travailler avec un masque et avec des hautes cadences sans compter la chaleur. On demande des pauses plus régulières pour que les gens puissent s’oxygéner, boire et se désinfecter".

La CGT veut saisir la justice en référé

Les syndicats déplorent le fait de ne pas être écoutés, notamment dans les réunions sur les gestes barrières poursuit Dominique Leclaire de Sud automobile : "J’ai demandé à réunir la commission sanitaire pour voire les mesures mises en place. Cela a été _un non catégorique_. Mais on a d’autres moyens en notre possession et malheureusement, ils nous obligent à les utiliser". 

La CGT va saisir la justice pour délit d'entrave. Didier Sibille, également secrétaire du CSE, le conseil social et économique : "On demande _un respect de l’instance_. C’est-à-dire quand il y a des élus à réunir et que les documents de 70 pages sont fournis à 10 minutes de la réunion, ce n’est pas possible".

La direction est aussi sourde que le coronavirus est aveugle (CFDT)

La CFDT réfléchit aussi à une action judiciaire pour faire respecter scrupuleusement les mesures sanitaires. Pour Kévin Weber, c'est révélateur des relations sociales : "Nous sommes un syndicat réformiste et nous ne sommes pas entendus. La direction est aussi sourde que le coronavirus est aveugle". L'intersyndical attend encore des réponses à plus de 90 questions sur les mesures sanitaires. 

Quant au plan d’économie de Renault et l’indiscrétion sur les 5.000 futurs départs à la retraite non remplacés, les élus de la Sovab ne sont pas très inquiets mais ils restent prudents, ils attendent les annonces officielles vendredi matin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess