Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Tout savoir sur le concept de "Village des marques"

jeudi 30 août 2018 à 3:05 Par Antoine Miailhes, France Bleu Poitou

Un syndicat mixte de l'agglomération de Tours essaye de porter en ce moment un projet de village des marques à Sorigny, près de la Vienne et des Deux-Sèvres. A quoi servent ces villages? Depuis quand ce concept existe-t-il? Éléments de réponses.

Le village des marques de Miramas inauguré l'an dernier.
Le village des marques de Miramas inauguré l'an dernier. © Maxppp - Maxppp

Sorigny, France

C'est un projet qui fait actuellement débat à Sorigny à quelques kilomètres de la Vienne et des Deux-Sèvres. Soutenu par l'agglomération de Tours, un syndicat mixte veut essayer d'implanter un village des marques dans cette commune d'Indre et Loire. Pour l'instant les travaux n'ont pas encore démarré car l'avenir du projet se jouera en novembre prochain à Paris. La justice va devoir trancher après un rejet en juillet dernier prononcé par la commission chargée d'examiner le dossier, et un recours déposé par le principal investisseur pour obtenir gain de cause. 

Troyes et Cholet comme précursseurs

Le concept de village des marques date d'il y a quinze ans : " Tout est parti des villes comme Troyes ou Cholet, où les industries textiles étaient florissantes ", analyse Olivier Dauvert, éditeur spécialisé dans la grande distribution. " Les grandes marques avaient besoin de se débarrasser des invendus de leurs dernières collections, du coup elles ont d'abord créé des magasins d'usine. C'est en additionnant ces enseignes à un même endroit que le concept est apparu en France ". 

Casser les prix

Dans celui de Cholet par exemple, situé non loin de nos deux départements, le village rassemble des petits chalet sur lesquels on expose les logos des grandes marques de vêtements. Une fois à l'intérieur des boutiques, le consommateur peut acheter des articles de la marque qu'il souhaite à des prix cassés." Il faut au moins qu'il y ait -30 ou -40% ", rajoute Olivier Dauvert. " Dans le cas contraire, le consommateur ne prendra pas le temps de se déplacer, et ce serait un échec vu que ces villages visent une clientèle parfois située à une ou deux heures du lieu."  

Le phénomène de rareté n'existe plus

Aujourd'hui on compte près d'une vingtaine de villages des marques partout en France, _" mais le modèle fonctionne moins bien qu'avant "_, pour notre spécialiste de la grande distribution. " Le phénomène de rareté n'existe plus vu que leur nombre a considérablement augmenté ces dernières années. Cependant on reste loin de l'image d'un endroit désert complètement abandonné par les consommateurs. C'est juste qu'on s'y précipite moins car le concept s'est bien développé partout en France."

Ecouter | C'est quoi, un village de marques?