Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Toutes les aides au logement vont baisser de 5 euros par mois pour tous les bénéficiaires dès le 1er octobre

samedi 22 juillet 2017 à 18:59 Par Germain Arrigoni, France Bleu

En plus de l'APL, l'ALF (allocation de logement familiale) et l'ALS (allocation de logement social) vont aussi baisser de 5 euros par mois pour tous les bénéficiaires dès le 1er octobre prochain, a indiqué le ministère de la Cohésion des territoires à franceinfo samedi soir.

Les aides au logement baisseront de 5 euros par mois pour tous les bénéficiaires dès le 1er octobre 2017
Les aides au logement baisseront de 5 euros par mois pour tous les bénéficiaires dès le 1er octobre 2017 © Maxppp -

Il n'y a pas que l'APL qui va diminuer de 5 euros par mois pour tous les bénéficiaires dès ce 1er octobre. En début de soirée samedi, le ministère de la Cohésion des territoires a précisé à franceinfo que cette mesure concernerait également les allocations de logement familiale (ALF) et les allocations de logement sociale (ALS),

6,5 millions de personnes concernées, 60 euros par an en moins

En tout, 6,5 millions de personnes sont concernées. L'aide personnalisée au logement (APL) bénéficie à 2,6 millions de personnes et les allocations de logement familiale (ALF) et les allocations de logement sociale (ALS) sont versées à 3,9 millions de personnes.

Toutes ces aides personnelles au logement coûtent 18 milliards d'euros par an au budget de l'État. Versées par la Caisse d'allocation familiale (CAF), elles se décomposent en trois catégories : l'aide personnalisée au logement (APL), l'allocation de logement familial (ALF) et l'allocation de logement social (ALS).

Deux députés LREM critiquent la décision du gouvernement

Le premier syndicat étudiant, la Fage, s'est immédiatement insurgé contre la volonté du gouvernement de réduire de 60 euros par an les APL dès le 1er octobre. "Deux mois, c'est le temps qu'il aura fallu au gouvernement pour s'en prendre au budget de l'Enseignement Supérieur et s'attaquer au porte-monnaie des étudiants", a fustigé la Fage.

Une décision critiquée sur son compte Twitter Mathieu Orphelin, député LREM du Maine-et-Loire et ancien porte-parole de Nicolas Hulot.

Retweetant ces mots, Amélie de Montchalin, députée LREM de l'Essonne, ajoute sur son compte twitter : "Et évaluons en détail ttes nos dépenses publiques pour le logement: 2x plus qu'en Zone€ en pts de PIB, et peu efficaces car mal ciblées #APL."

  - Visactu
© Visactu -
  - Visactu
© Visactu -

.