Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Trafic très perturbé dans le centre de Marseille en raison d'une manifestation de taxis

mercredi 23 mai 2018 à 10:37 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence

Près de 200 taxis ont manifesté ce mercredi matin dans le centre de Marseille à l'appel de deux syndicats pour obtenir davantage de contrôles contre les chauffeurs clandestins et Uber. Le trafic est perturbé entre le rond-point du Prado et la préfecture de police des Bouches-du-Rhône.

Manifestation de taxis à Marseille (photo d'illustration)
Manifestation de taxis à Marseille (photo d'illustration) © Maxppp -

Marseille, France

Environ 200 taxis manifestaient ce mercredi matin dans le centre de Marseille à l'appel de deux syndicats (Alliance et Syndicat des taxis marseillais) contre la concurrence déloyale d'autres modes de transport comme Uber.

"Des voitures noires conduites par des clandestins" (Eric Bouclon du STM)

"Nous réclamons l'application de la loi, explique Eric Bouclon le secrétaire général du syndicat des taxis marseillais pour France Bleu Provence. Nous demandons des contrôles efficaces et récurrents sur ces modes de transport qui fleurissent", insiste Eric Bouclon, qui qualifie ces transports de "voitures noires" conduites par "de vrais clandestins qui utilisent des applications voyous".

Alors que la préfecture de police des Bouches-du-Rhône organise régulièrement des contrôles, Eric Bouclon estime qu'il s'agit "d'opérations coup de poing qui n'ont comme seul but que de faire de la communication".

Opération escargot 

Vers 10h, les manifestants s'apprêtaient à quitter le rond-point du Prado à Marseille (8e) pour se diriger vers la préfecture de police, en passant par le boulevard Perier et la place Castellane (6e). Plus tôt dans la matinée, cette manifestation a provoqué des bouchons sur le boulevard Michelet, l'avenue du Prado, l'avenue de Mazargues, la rue Paradis ou encore les boulevards Gustave Ganay et Sainte-Marguerite.

Les taxis marseillais manifestent sur l'avenue du Prado mercredi matin  - Radio France
Les taxis marseillais manifestent sur l'avenue du Prado mercredi matin © Radio France - Laurent Grolée