Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Traitement des déchets : le Point Fort Environnement est toujours plombé par sa dette

-
Par , France Bleu Cotentin

Le Point Fort environnement, qui traite les déchets de 116 mille habitants du centre-Manche, est endetté à hauteur de 102 millions d'euros. Pour tenter de sortir de l'impasse, il pourrait demander aux cinq intercommunalités adhérentes, d'augmenter leur contribution de 42%.

Pour boucler son budget 2021, le syndicat de traitement des déchets du centre-Manche prévoit d'augmenter la contribution des collectivités adhérentes. Quelles répercussions pour les habitants ?
Pour boucler son budget 2021, le syndicat de traitement des déchets du centre-Manche prévoit d'augmenter la contribution des collectivités adhérentes. Quelles répercussions pour les habitants ? © Radio France - Lucie Thuillet

Les habitants du centre-Manche devront certainement mettre la main à la poche, dans les années qui viennent, pour le tri de leurs ordures. La nouvelle équipe à la tête du syndicat mixte de traitement des déchets cherche des solutions pour boucler le budget "de l'an prochain et des années futures".

Le Point Fort environnement - qui collecte, trie et valorise les déchets des habitants de 125 communes, de Carentan-les-Marais à Villedieu-les-Poêles-Rouffigny, en passant par l'agglomération saint-loise, le secteur de Périers et de Saint-Sauveur-Villages - est dans une situation financière très compliquée,  plombé par sa dette de plus de 102 millions d'euros

Cette dette a doublé pendant la crise financière de 2008, à cause des emprunts toxiques qui avaient été contractés au moment de la création du Point Fort et même si ces emprunts ont été renégociés depuis, elle est toujours abyssale et "empêche la structure de se moderniser", explique Charly Varin, président de Villedieu Intercom et nouveau vice-président du Point Fort, qui n'y va pas par quatre chemin :

Si on ne trouve pas de solution, c'est le contribuable qui passera à la caisse

Le Point fort étudie en ce moment tous les scénarios pour essayer de "sortir de cette crise". Le "scénario du pire" pour essayer de boucler le prochain budget, c'est une augmentation de 42% de la contribution des cinq intercommunalités adhérentes.

Quelles répercussions pour les habitants ?

Quant aux répercussions pour les habitants, elles seront différentes d'une communauté à l'autre, selon les élus. "Ca peut être une augmentation de la taxe des ordures ménagères. Mais ca peut aussi être un travail - et c'est qu'on fait sur Villedieu - pour trouver des économies ailleurs afin de financer cette hausse", poursuit Charly Varin. C'est plus compliqué en revanche pour les collectivités, comme Carentan, qui sont sur le système de la redevance et qui sont censées répercuter en totalité la hausse. 

Une autre solution est également envisagée : créer une société qui ne s'occuperait que la dette. Elle serait donc extirpée du budget du Point Fort, afin de lui laisser des marges de manoeuvre. Cette solution, qui existe dans le privé, n'a jamais été utilisée dans le public. C'est donc à l'étude au niveau ministériel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess