Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Transports gratuits et 300 emplois saisonniers, le coup de pouce de la Nouvelle-Aquitaine pour les jeunes

Dès le 1er avril, les transports pour se rendre en cours ou sur un lieu d'examen dans la région Nouvelle-Aquitaine seront gratuits. Le conseil régional vote ce lundi une aide exceptionnelle pour les étudiants. 300 postes saisonniers vont aussi être créés.

La région vient en aide aux étudiants en créant 300 postes saisonniers ainsi qu'en garantissant la gratuité des transports jusqu'à la fin de l'année scolaire.
La région vient en aide aux étudiants en créant 300 postes saisonniers ainsi qu'en garantissant la gratuité des transports jusqu'à la fin de l'année scolaire. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

"La précarité a été accentuée par la crise chez les étudiants." C'est le constat simple réalisée par Andréa Brouille, vice-présidente en charge des finances et du budget au conseil régional. "On mise souvent sur notre jeunesse en expliquant qu'ils sont réactifs, optimistes... Mais aujourd'hui, cette crise a de vrais effets sur leurs ressources. Cette précarité n'est pas nouvelle mais elle s'est multipliée."

Pour faire face, la région sort deux propositions qui vont être votées lors du conseil régional de ce lundi 29 mars. La gratuité des transports va être votée à l'assemblée pour les étudiants. "L'idée est que dans un car régional ou un TER pour se rendre en cours ou à un examen, les étudiants ne déboursent pas un centime, explique Andréa Brouille. Cette mesure doit entrer en application le 1er avril." 

Pour la région, le manque à gagner, et donc le coût de cette mesure exceptionnelle, est évalué à environ 480.000 euros. L'étudiant devra simplement montrer sa carte d'étudiant et une éventuelle convocation. Cette gratuité prendra fin à la fin de cette année scolaire.

300 jobs étudiants pour l'été

Autre mesure, votée ce lundi, la création de 300 jobs d'été à destination des étudiants. "Là aussi, nous voulons apporter une solution à des étudiants qui ont perdu leurs petits boulots d'été avec le contexte économique", souligne l'élu. Ces emplois sont des CDD, un mois entre mi-juin et mi-juillet. Il faudra réaliser un inventaire des stocks de manuels scolaires dans les lycées. Cela représente sur dans la région près d'un millions de livres à récupérer et informatiser. Ces jobs d'été d'un mois seront dispatchés sur l'ensemble des territoires de la Nouvelle-Aquitaine.

Plus que des aides temporaires et financières, le conseil régional veut aussi s'attaquer aux maux psychologiques rencontrés par la jeunesse de Nouvelle-Aquitaine. "Nous nous sommes appuyés sur l'enquête Covizion réalisée par de chercheurs limougeauds sur les émotions des étudiants et les jeunes face au Covid. Nous voulons donc leur venir en aide avec par exemple le développement de téléconsultations en psychologie." Pour Andréa Brouille, le but, avec l'aide des unités de santé, est de mettre en place une sorte "de premier secours psychologiques" pour l'ensemble des jeunes de Nouvelle-Aquitaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess