Économie – Social

Travail du dimanche à la Fnac : trois syndicats majoritaires mettent leur veto

Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu mercredi 20 janvier 2016 à 15:07

La Fnac réussira-t-elle à ouvrir le dimanche ?
La Fnac réussira-t-elle à ouvrir le dimanche ? © Maxppp - Bruno Levesque

La Fnac annonce ce mercredi avoir trouvé un accord sur le travail du dimanche avec trois syndicats sur six, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC. Les trois autres syndicats, la CGT, FO et SUD, qui sont majoritaires, ont mis leur veto.

La Fnac va-t-elle pouvoir faire travailler ses salariés le dimanche?

Le magasin, distributeur de produits électroniques et culturels, annonce ce mercredi avoir trouvé un accord sur le travail du dimanche avec trois syndicats sur six. La CFDT, de la CFTC et de la CFE-CGC ont dit oui mais ces organisations ne représentent que 30% des voix. Les trois autres syndicats, CGT, FO et SUD, qui sont majoritaires, ont dit non. FO a même fait déjà savoir  qu'elle ne voulait pas détruire le repos dominical et qu'elle "saura faire opposition aux accords pour les rendre nuls".

Pour l'instant, aucun accord de branche n'a été trouvé dans les grands magasins. Après un échec en décembre 2015 et face à un blocage persistant, les Galeries Lafayette et Le Printemps ont décidé d'attendre. Ils devraient rouvrir des négociations d'entreprises pour essayer d'obtenir un accord avant la saison touristique. C'est ce qu'indique l'UCV (Union du commerce de centre-ville). L'UCV est chargée de piloter les négociations de branche.

Trois mois de consultations commencent à la Fnac

Une période d'information et de consultations commence maintenant à la Fnac. Elle va durer deux à trois mois. A l'issue de cette période, les syndicats auront huit jours pour, éventuellement, s'opposer à l'accord. Pour exercer leur droit de véto, ils doivent rassembler plus de 50% de la représentation syndicale.

Ce que propose la Fnac

Pour les salariés qui souhaitent travailler le dimanche, la Fnac propose pour ce jour-là un doublement du salaire et un repos compensateur. Ces propositions concernent ceux qui travaillent dans les magasins qui n'ouvrent pas plus de 12 dimanches par an. Dans les autres Fnac, le salaire sera triplé pour les 12 dimanches les plus importants de l'année et doublé pour les autres. Les frais de taxi seront pris en charge. Une allocation de 100 euros sera proposée pour garde d'enfants. 

Les enseignes qui ont obtenu un accord

Darty a annoncé, mi-octobre 2015, qu'il avait un accord pour ouvrir, le dimanche, tous ses magasins parisiens situés en zones touristiques internationales. Mais selon le collectif de syndicats Clic-P, ce n'est pas légal.

Nature § Découverte a signé en octobre 2015 un accord sur le travail du dimanche qui prévoit une majoration de 100%.

Zara et d'autres enseignes du groupe espagnol INDITEX ont conclu un accord fin décembre 2015. Une majoration de 110% est prévue le dimanche et 100% en soirée. Il n'y aura pas de repos compensateur pour les employés mais les cadres y auront droit.

Etam a signé un accord, affirme la CGT.

Chez H§M, Célio, Marionnaud et Séphora les discussions et négociations sont toujours en cours.