Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Traverser la rue pour trouver du travail" ? Les jeunes Côte-Oriens traversent même les frontières

-
Par , France Bleu Bourgogne

Aller en République Tchèque à la sortie de ses études, c'est peut-être la solution pour trouver un premier emploi pour nos jeunes diplômés côte-d'oriens. C'est du moins ce que leur propose l'agence régionale de Pôle Emploi grâce à un partenariat avec la République Tchèque.

Vue de Prague.
Vue de Prague. © Radio France - MARTIN DIVISEK

La semaine dernière la mission "czech emploi" a fait escale à Dijon. Alors que le marché du travail est très tendu dans notre pays... l'ambassade de France à Prague et Pôle Emploi ce sont lancés dans un tour de France pour inciter les jeunes Français à s'expatrier en République Tchèque. 

Dans ce pays qui compte moins de 3% de chômeurs (2,3% pour être très précis, c'est le taux le plus bas de l'Union Européenne), décrocher un premier job n'est pas un problème. 500 entreprises françaises sont implantées dans le pays. Il n'est pas nécessaire de parler Tchèque pour tenter l'aventure, si dans certaines branches l'anglais est un plus,  n'est pas forcément obligatoire dans tous les secteurs.

Des compétences informatiques plus que linguistiques

Une bonne part des postes à pourvoir sont dans le domaine informatique "dans les back-offices de grande entreprises", précise Roland Galharague, ambassadeur de France à Prague. Mais aussi de cadres qui manquent cruellement dans ce pays où près de 40% de la richesse vient du secteur industriel. Dernier domaine pour les plus qualifiés : la recherche scientifique. 

"Ça pourrait être intéressant, estime Théo", étudiant en BTS tourisme à Dole. Lui, c'est le cadre de vie qui le séduit. "Être dans une grande ville comme Prague mais pourvoir aussi être rapidement en forêt ça me plait comme idée". Même le salaire à moins de 1100 euros ne lui fait pas peur "le mode de vie n'est pas le même là-bas"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess