Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Très bonne récolte pour le blé cette année malgré la sècheresse

lundi 10 août 2015 à 17:36 - Mis à jour le lundi 10 août 2015 à 18:00 Par Nathalie Bagdassarian, France Bleu

La moisson 2015 de blé s'annonce abondante. Elle est pratiquement achevée. Les premières prévisions publiées, ce lundi, par le ministère de l'Agriculture tablent sur une récolte dépassant la barre des 39 millions de tonnes. Un rendement supérieur à la moyenne dû à l'augmentation des surfaces cultivées et à un très bon rendement.

La moisson de blé est pratiquement achevée et déjà annoncée comme "trés bonne"
La moisson de blé est pratiquement achevée et déjà annoncée comme "trés bonne" © Maxppp

La moisson de blé 2015 est d'ores et déjà présentée, comme "une trés bonne" récolte, ce lundi, par le ministère de l'Agriculture. Elle devrait dépasser les 39 millions de tonnes (39,3 millions) soit une augmentation de 5% par rapport à l'an dernier. Des chiffres qui, s'ils se confirment, seront supérieurs de 10% à la moyenne de ces 5 dernières années.

 

Plus de surfaces cultivées et meilleur rendement

Cette hausse peut s'expliquer par l'extension des surfaces cultivées mais également par un rendement " le plus élevé depuis 5 ans". Soit 76 quintaux par hectare selon Agreste, le service statistique du ministère de l'Agriculture. La sécheresse aurait pu avoir un impact désastreux mais la chance des producteurs de blé a été que la canicule s'est abattue alors que les blés étaient arrivés pratiquement à maturité. Il faut ajouter aussi que l'hiver et le printemps avaient été auparavant suffisamment chauds et ensoleillés. Des régions devraient ainsi  atteindre des records de production comme la Bretagne, la Normandie ou encore le Nord-Pas-De-Calais.