Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Très (trop?) chères liaisons en autoroutes sur les Tours-Rouen et Tours-Nancy

-
Par , France Bleu Touraine

Le Tours-Rouen et le Tours-Nancy font partie des liaisons autoroutières qui ont connu une flambée des prix au péage ces huit dernières années, bien au-delà des 9,5% de hausse moyenne en France.

Illustration
Illustration © Maxppp - M. Clementz

Indre-et-Loire, France

C'est la douloureuse traditionnelle du 1er février. Les tarifs d'autoroute augmenteront. Une hausse prévue et validée par l'Etat entre 1% et 1,5%. Sauf que tout le monde ne sera pas logé à la même enseigne, suivant les sociétés d'autoroutes. L'an dernier, sur le réseau de Vinci qui concerne l'A10, l'A28 et l'A85, la hausse était de 1,34%. Mais plus que l'augmentation sur un an, c'est à plus longue échéance qu'on voit bien les effets des augmentations, comme l'a compilé le journal Le Parisien

Le Tours-Rouen est un gouffre financier pour les automobilistes 

Le Tours-Rouen est tout bonnement la liaison par autoroute qui a le plus augmenté en France : +34,06% entre 2011 et 2018. Le tarif au péage est passé de 27€60 à 37€, soit 9€40 de plus. C'est une hausse totalement hors-norme, puisque la moyenne en France entre 2011 et 2018 est de 9,5%. Autre exemple qui concerne la Touraine dans ces dix tronçons d'autoroutes qui ont vu leur prix augmenter de façon démesuré : le Tours-Nancy, 550km, via l'A19 Sens-Arthenay. L'augmentation entre 2011 et 2018 est de 16,98%. En 2011, il fallait débourser 47€70. C'est désormais 55€80. Là encore, pas d'explication raisonnable, si ce n'est un passage via la troisième autoroute la plus chère de France au kilomètre : le Sens-Artenay, 22€40 pour 130 kilomètres, le même prix que pour les 240 kilomètres entre Tours et Paris. Les sociétés d'autoroutes expliquent chaque année qu'elles font évoluer leurs tarifs en tenant compte de l’inflation, des travaux et des redevances de l’Etat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu