Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tricastin : feu vert pour le démantèlement d'Eurodif, un chantier de 30 ans

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Le premier ministre a signé le décret autorisant Orano à démanteler l'usine Eurodif sur le site nucléaire du Tricastin. Il a été publié au Journal Officiel le 7 février dernier.

Une partie de l'usine Eurodif au Tricastin
Une partie de l'usine Eurodif au Tricastin - Orano

Ce fut pendant 33 ans le fleuron de l'industrie nucléaire française. La construction de l'usine Eurodif a débuté en 1975. Elle a été mise en service en 1979. Jusqu'en 2012, elle a permis de fournir de l'uranium enrichi à cent réacteurs dans le monde.  

Eurodif : un mastodonte

Eurodif a permis de fournir jusqu'à un quart de l'uranium enrichi utilisé dans la monde.  Depuis son arrêt en 2012, il fallu préparer le démantèlement et notamment nettoyer les tuyauteries : un kilomètre trois cents de tuyaux dans lesquels se sont déposés des particules d'uranium. Au total, 350 tonnes d'uranium ont été récupérées. 

C'est maintenant le démantèlement de l'usine qui va débuter avec la construction des premiers ateliers. Ils vont permettre d'abriter des cisailles hydrauliques qui vont démonter les tuyaux. Il y a là 160.000 tonnes d'acier, l'équivalent de quatre porte-avions Charles de Gaulle. Le décret prévoit qu'Orano aura jusqu'au 31 décembre 2051 pour démanteler son usine qui se terminera par le déclassement du site qui s'étend sur 230 hectares à proximité de la centrale nucléaire EDF. Ces déchets classifiés comme déchets nucléaires doivent faire l'objet d'une procédure spéciale. Ce sont des déchets très faiblement radioactifs, proches de la radioactivité naturelle. Ils seront néanmoins stockés sur un site de l'ANDRA, l'agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs.   

Une usine d'enrichissement d'uranium

Pendant 33 ans, Eurodif a enrichi de l'uranium. Ce combustible des centrales nucléaires est un minerai extrait dans différents pays. Il ne peut pas être utilisé tel quel dans les centrales. Il doit subir plusieurs transformations comme l'ajout d'atomes de fluor. Il faut ensuite l'enrichir en uranium 235. C'est cette phase qui était réalisée au sein de l'usine Eurodif. 

Mais l'usine était devenue obsolète. De nouveaux procédés beaucoup moins consommateurs d'électricité ont été déployés.  Eurodif consommait trois quarts de la production d'électricité de la centrale EDF du Tricastin. Le nouvelle usine d'enrichissement, Georges Besse II toujours sur le site du Tricastin consomme beaucoup moins d'électricité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu