Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Trois ans plus tard, les agents du conseil régional des Hauts-de-France ne digèrent toujours pas la fusion

-
Par , France Bleu Picardie

Inégalités salariales, suppressions de postes, multiplication des trajets entre Amiens et Lille: pour les agents de la région, la fusion Picardie-Nord-Pas-de-Calais détériore leurs conditions de travail. Une intersyndicale manifeste à Amiens devant le siège de la région mardi 21 mai.

Pascal Brunon, chargé de mission au conseil régional, délégué CFDT à Amiens
Pascal Brunon, chargé de mission au conseil régional, délégué CFDT à Amiens © Radio France - Adrien Beria

Amiens, France

Les agents du conseil régional ne décolèrent pas, trois ans après la fusion des régions Picardie et Nord-Pas-de-Calais, pour créer les Hauts-de-France. Ils dénoncent un malaise social, des inégalités de traitement et des dégradations de leurs conditions de travail. 

Le conflit avec la région dure. Nouvelle étape mardi 21 mai, avec le rassemblement d'une intersyndicale (CGT, CFDT, FA, UNSA, SUD, FSU) à midi devant le siège de la région à Amiens. 

Différence de salaires

Les syndicats dénoncent des inégalités salariales, entre "anciens Picards", "anciens Nordistes" et nouveaux embauchés depuis la fusion en janvier 2016. "Nous avons trois salaires différents pour un même poste et une même ancienneté", déplore Pascal Brunon, chargé de mission au conseil régional, délégué CFDT à Amiens. 

"Un agent picard gagne moins qu'un agent nordiste, de même qu'un nouvel embauché gagne moins qu'un agent picard et qu'un agent nordiste", explique Pascal Brunon de la CFDT 

Pour la région, impossible d'harmoniser tous les salaires par le haut, faute de moyens. Sans atteindre l'égalité complète, une revalorisation des salaires sera étudiée en juin prochain. 

Suppression de postes

Autre grief de l'intersyndicale : sur les 9000 emplois à la région, la suppression de 800 postes selon les syndicats, 350 selon le conseil régional - différence due à un mode de calcul différent. Conséquence, "il y a un sur-travail parce qu'il y a une addition de ce que faisaient les deux régions", estime Pascal Brunon, qui regrette la multiplication des trajets Amiens-Lille, et le fait que les bureaux de la capitale picarde se vident. 

Le délégué CFDT reconnaît quelques avancées dans le dialogue social depuis quelques mois. Pour lui, "c'est un début, mais le compte n'y pas encore". Pour la première fois plusieurs mois, lundi 20 mai, syndicats et dirigeants de la région se sont de nouveau assis à la même table pour discuter, autour de la question de la prévoyance. 

Réécoutez l'interview avec Pascal Brunon, de la CFDT

Choix de la station

France Bleu