Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Trois idées reçues sur le handicap et l'emploi en Côte-d'Or

jeudi 25 octobre 2018 à 19:10 Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne

Le taux de chômage augmente en Bourgogne-Franche-Comté (+1,2%) et en Côte-d'Or (+0,8%) au troisième trimestre 2018. Et au niveau national les personnes handicapées sont deux fois plus touchées par le chômage que les personnes valides.

Le taux de chômage des personnes handicapées est deux fois plus élevé que la moyenne nationale
Le taux de chômage des personnes handicapées est deux fois plus élevé que la moyenne nationale © Maxppp - Claude Prigent

Côte-d'Or, France

Le taux de chômage des personnes handicapées en France s'élève à 19 %, c'est deux fois plus que la moyenne nationale. Alors que la loi "pour la liberté de choisir son avenir professionnel", qui a été promulguée au mois de septembre, prévoit plusieurs mesures pour favoriser l'emploi des personnes handicapées, l'Union nationale des entreprises adaptées organisait une réunion ce jeudi à Chenôve. L'occasion de déconstruire quelques idées reçues, avec son vice-président Erwan Pitois. 

Une entreprise adaptée, c'est une entreprise moins performante que les autres ? 

FAUX : "Surtout pas ! Ce serait dire qu'une entreprise adaptée n'a de clients que parce qu'il y a de bonnes oeuvres. Non, une entreprise adaptée est une entreprise à part entière, soumises aux règles du marché, et qui n'existe que parce qu'elle rend des services ou parce qu'elle vend des produits correspondants aux exigences du marché. En aucun cas on ne peut dire qu'elle est moins performante ou privilégiée par rapport à un autre fournisseur quel qu'il soit."    

Quand on est handicapé, on ne peut pas vraiment choisir son avenir professionnel  ?       

VRAI ET FAUX : " C'est plus nuancé. D'un côté certains profils, les moins qualifiés, se retrouvent avec moins de choix, mais qu'on soit handicapé ou pas cette contrainte là est subie de la même manière par tout le monde. Néanmoins, il faut quand même regarder ce que la société propose à ces personnes quelque soit leur qualification et là, la loi "pour la liberté de choisir son avenir professionnel" devrait changer un peu les choses, parce qu'elle prévoit de compléter le modèle de l'entreprise adaptée, pour s'adresser à d'autres profils qui ne trouvent pas de dispositifs adaptés à leur situation, ce qui leur permettra de retrouver un emploi plutôt que de végéter dans les statistiques du chômage." 

Dans une entreprise classique, le travailleur handicapé est un frein au développement ? 

FAUX : "La métaphore du frein est intéressante. Il faut regarder le véhicule, et finalement quand la personne monte à l'intérieur, on s'aperçoit qu'elle est plus un accélérateur qu'un frein. Non seulement la personne produit là où on l'attend, et de la manière dont on le souhaite, mais en plus ça change en profondeur la culture de l'entreprise et des équipes en place. Donc au contraire, ça accélère d'autres performances dans l'entreprise, qui ne contredisent pas la performance économique et qui viennent enrichir l'entreprise." 

En Côte-d'Or, il existe 8 entreprises adaptées qui embauchent 550 personnes.