Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Troisième confinement : un coup dur pour les professionnels du tourisme de la Vienne et des Deux-Sèvres

-
Par , France Bleu Poitou

Les nouvelles restrictions liées à l'épidémie de coronavirus plombent le début de la saison touristique dans la Vienne et les Deux-Sèvres. Les professionnels accusent le coup.

Les vacances de Pâques dans le Poitou sont plus que compromises
Les vacances de Pâques dans le Poitou sont plus que compromises © Radio France - Noémie Guillotin

Le confinement version trois, un coup de massue pour les acteurs du tourisme dans le Poitou. S'il y a une tolérance pour les déplacements pour ce week-end de Pâques, la limitation à 10 kilomètres signifie faire croix sur les vacances d'avril.

Le séjour prévu d'une semaine voire plus est forcément écourté - Michel Dubreuil, président des Gîtes de France dans la Vienne

Aux Gîtes de France dans la Vienne, pas encore de chiffre précis sur les annulations. "Mais on voit bien que les gens qui ont réservé pour une semaine, 15 jours, viennent pour ce week-end mais nous disent nous partirons lundi ou mardi", explique Michel Dubreuil, le président. "C'est évident que ça va être une catastrophe, d'autant que les gîtes étaient extrêmement remplis pour ces vacances de Pâques et les premiers rayons de soleil".

Les embarcadères du marais poitevin, "non-essentiels"

Pour les embarcadères du marais poitevin, classés dans la catégorie des "commerces non-essentiels", c'est même la fermeture obligatoire à partir de ce samedi 3 avril 19 heures. Manuel Mercier, président du syndicat des bateliers du marais et responsable des embarcadères Cardinaud à Magné et Prada à Coulon va même fermer dès ce vendredi soir car "faire revenir nos équipes pour une journée c'est compliqué. Une fois le travail terminé, il y a des procédures de mises en sécurité de nos bateaux, de rangement de matériel, le jeu n'en vaut pas la chandelle".

"Je comprends la nécessité de protéger la population. Mais pour l'entrepreneur que je suis, avoir préparé la saison, être à la veille de l'ouverture et soudainement se retrouver à devoir fermer et renvoyer de nouveau son personnel permanent et les saisonniers juste recrutés au chômage, c'est très difficile à vivre", raconte Manuel Mercier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess