Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Troisième semaine de grève chez Presstalis, les kiosques privés de journaux

-
Par , France Bleu

Depuis la décision de placer en liquidation judiciaire deux filiales du distributeur de journaux Presstalis, les quotidiens nationaux ne sont plus distribués chez les marchands de journaux dans plusieurs régions. La maison-mère a de son côté été placée en redressement judiciaire.

Dans plusieurs villes de France, les quotidiens nationaux ne sont plus livrés depuis plus de deux semaines
Dans plusieurs villes de France, les quotidiens nationaux ne sont plus livrés depuis plus de deux semaines © Maxppp - Alexandre MARCHI

Difficile ces trois dernières semaines de se procurer son quotidien national lorsque l'on habite à Lyon, Marseille, Toulouse, Albi ou encore dans le Pays Basque. Chez les buralistes, les présentoirs sont vides depuis la décision du tribunal de commerce de Paris, le 15 mai, de placer en liquidation judiciaire la Société d'agences et de diffusion (SAD) et la Soprocom, deux filiales du distributeur de presse Presstalis qui desservent environ 10 000 points de ventes sur les 22 000 que compte la France. 

Des offres de reprise d'ici jeudi ? 

Chargés du transport et de l'approvisionnement en journaux des kiosquiers, les commerciaux ou chauffeurs sont en grève pour dénoncer la suppression de 512 postes répartis sur une quinzaine de sites (Nantes, Vénissieux, Toulouse...) qui doit intervenir au début du mois de juin. Plusieurs actions de blocage des imprimeries ont été menées pour protester contre la décision du tribunal et réclamer l'intervention des pouvoirs publics dans ce dossier. 

Les salariés du site marseillais ont proposé un projet de coopérative pour reprendre l'activité de leur usine. Toutes les offres de reprise doivent être déposées d’ici demain.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu