Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Tulle pose sa candidature pour accueillir une soixantaine de fonctionnaires des impôts

-
Par , France Bleu Limousin

La ville de Tulle associée au Conseil départemental de la Corrèze a répondu à l'appel à projets du ministère des Finances. Dans le cadre de la décentralisation des agents de l'Etat, Bercy veut déplacer en province 3000 de ses agents. Tulle postule pour en avoir une soixantaine.

La cité administrative de Tulle a de quoi bien accueillir des nouveaux fonctionnaires : l'Etat vient d'annoncer 7 millions d'euros d'investissements pour la rénover.
La cité administrative de Tulle a de quoi bien accueillir des nouveaux fonctionnaires : l'Etat vient d'annoncer 7 millions d'euros d'investissements pour la rénover. © Radio France - Philippe Graziani

Tulle, France

C'est le patron des services fiscaux de la Corrèze qui a carrément démarché le maire de Tulle et le président du Conseil départemental. Avec un argument tout simple : il y a des locaux de l'Etat qui sont vides à Tulle, il faut en profiter pour proposer à l'Etat de les remplir. Dont acte : la Ville et le Département ont répondu à l'appel à projets lancé dans le cadre de redéploiement en province de 6000 fonctionnaires, dont 3000 du ministère des Finances. Deux bâtiments ont été ciblés. Il s'agit d'une part d'un étage de la cité administrative où il y a la place d'accueillir une vingtaine d'agents. Et puis il y a les anciens locaux de la trésorerie-pairie-générale, un bâtiment entier qui est parfaitement configuré pour accueillir un centre de téléassistance des impôts. Ce bâtiment peut loger aisément 30 à 40 personnes. 

Des nouveaux fonctionnaires

L'intérêt de la candidature de Tulle peut en outre s'appuyer sur un autre argument de poids : ce centre d'appels national pour les particuliers et les entreprises, en voie de création engagerait en grande partie des jeunes fonctionnaires fraîchement diplômés. Ce qui supprimerait du coup la difficulté de déplacer des parisiens qui ont pour beaucoup nullement l'intention de venir vivre dans une petite ville. Le dossier de Tulle doit être déposé le 29 novembre. La décision du gouvernement devrait être connue courant 2020.

Un nouveau service pénitentiaire

La décentralisation des fonctionnaires de l'Etat en province s'est déjà concrétisée à Tulle par l'installation de l'ANTIGIP, l'Agence nationale du travail d'intérêt général et de l'insertion professionnelle des personnes placées sous main de justice, notamment des détenus donc. Celle-ci a été créée en 2018 pour développer entre autres le travail d'intérêt général comme alternative à la prison. Elle a donc été relocalisée à Tulle mais en reprenant les locaux et les personnels du Service de l'Emploi Pénitentiaire, un cinquantaine de personnes, qui était déjà basé à Tulle et que cette nouvelle agence absorbe. Un petit plus toutefois pour la préfecture corrézienne puisque 5 créations d'emplois y sont prévues pour le 1er janvier 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu