Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : La fermeture de l'usine Tupperware de Joué-les-Tours

Tupperware : l'Union Départementale CGT désavoue les représentants de l'usine de Joué-les-Tours

mardi 7 novembre 2017 à 17:59 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Alors que lundi soir les élus du personnel et la CGT du site Tupperware de Joué-les-Tours considéraient comme irrémédiable la fermeture d'ici quelques semaines de leur usine, la fédération chimie énergie de la CGT et l'union départementale CGT 37 disent s'opposer à la fermeture.

Stéphane Deplobin, de l'UD CGT 37 regrette la position des représentants syndicaux de l'usine
Stéphane Deplobin, de l'UD CGT 37 regrette la position des représentants syndicaux de l'usine © Maxppp - Bruno Levesque

L'union départementale CGT contredit les représentants du personnel de Tupperware de Joué-les-Tours, notamment son propre représentant au sein de l'usine. Lundi soir, les représentants du personnel ont dit devant les élus et la presse que la fermeture de l'usine était une affaire réglée et irrémédiable.

On déplore la position des représentants CGT de l'usine - Stéphane Deplobin, secrétaire de la CGT 37

Une vision dénoncée par l'union départementale de la CGT. Elle s'oppose à la fermeture de l'usine. Elle estime que le site de Joué-lès-Tours doit être préservé car il possède "des atouts humains et technologiques" selon la CGT. Bref, un tout autre langage que le représentant CGT de l'entreprise, ce qu'assume le patron du syndicat en Indre-et-Loire Stéphane Deplobin.