Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Uber-Eats, Déliveroo : la livraison de repas cartonne dans les villes moyenne comme Albi

-
Par , France Bleu Occitanie

Depuis quelques jours, vous pouvez vous faire livrer par Uber Eats à Albi. La marque poursuit son dévellopement dans les villes moyennes. Les restaurants adhérent mais estiment qu'ils n'ont pas "vraiment le choix".

Le Jorca et le Frenchy Tacos : deux des neuf premiers abonnés Uber Eats à Albi.
Le Jorca et le Frenchy Tacos : deux des neuf premiers abonnés Uber Eats à Albi. © Radio France - SM

Albi, France

Après Paris en depuis 2016, Toulouse depuis mai 2017, Ubert Eats s'attaque maintenant aux villes moyennes. Montauban a vu débarquer les livreurs à vélo en novembre dernier. Et l'appli est désormais disponible à Albi depuis la fin de le 16 mai. 

Uber Eats c'est une application qui permet de commander dans votre restaurant et de vous faire livrer chez vous par un coursier à vélo contre une commission. Et pour que ça marche dans les petites villes, l'application promet que vous serez livré en moins de 30 minutes et surtout il n'y a pas de minimum pour les commandes. 

"On va faire comme tout le monde" 

A Albi pour commencer neuf restaurants ont joué le jeu : c'est le cas notamment du Le Saint Burger, Le Jorca, Brasserie du Vigan, McDonald’s, Samy’s Dinner, Frenchy Tacos, et Grill Burger. Au Frenchy Tacos, en plein centre d'Albi alors que Rami cuit la viande Dimen allume la tablette fournie par Uber Eats. A peine installée, une minute après, il y a déjà une première commande : un tacos à 5 euros. Et Rami  raconte  : "Au début j’ai hésité, mais quand j’ai vu tous les commerçants aller vers eux, je me suis dit : il faut faire comme tout le monde.

Des restaurateurs qui estiment en effet, que ça marche tellement bien qu'il n'ont pas vraiment le choix. C'est une nouvelle manière de consommer de la restauration pour Patrice Combes le patron du Jorca, une pizzeria, à Lescure d’Albigeois depuis 16 ans. Un soir, il a croisé sept vélos Déliveroo dans les rues d'Albi et il a été convaincu. " Mon fils m'a dit :" Papa, il faut faire Uber Eats, sinon, ça va coincer un jour ou l'autre." Ce sera bien en hiver, en semaine. Si on fait cinq pizzas de plus ces jours là, on va s'y retrouver.

Livraison a 50 mètres du restaurant 

Ubert Eats n'est pas seul sur le marché Albigeois. Déliverro s'est déjà installé et a environ quinzaine de livreurs. Parmi eux, Rémi, parfois un peu surpris des  livraisons qu'il doit faire. " Ce sont souvent des étudiants, rarement des gens qui ont plus de 40 ans. Parfois j'ai livré des gens qui étaient à 50 mètres du restaurant mais qui avec l'application ne s'en étaient pas rendu compte." Et Louis, confirme et assume.  "C'est un peu pour les flemmards. Ça nous arrange. Je suis en pyjama, dans mon canapé devant Netflix, ça sonne, je prends mon Uber Eat et c'est fini.

En tout désormais Uber Eats est présent dans 97 agglomérations françaises. Selon la marque américaine, les retours d'activités dans une ville comme Brive ( à peu près de la même taille qu'Albi et Montauban) sont très bons.