Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un accord de groupe en passe d'être signé chez Safran pour éviter des plan sociaux

-
Par , France Bleu Berry

L'industriel Safran est en train de négocier avec les syndicats pour éviter des licenciements. FO, la CFDT et la CGC auraient d'ores et déjà signé.

Le groupe Safran négocie un accord avec les syndicats pour éviter des licenciements
Le groupe Safran négocie un accord avec les syndicats pour éviter des licenciements © Maxppp - IP3 PRESS/MAXPPP

"C'est très clairement pour éviter des plan sociaux et des licenciements ! Cela peut sauver 12.000 emplois dans le groupe" annonce d'emblée Fréderic Roger, représentant FO chez Safran à Issoudun. Le syndicat, la CGC et la CFDT, très largement majoritaire dans le groupe, ont déjà signé le texte.

Cet accord "de la dernière chance" prévoirait, selon lui, des conditions de départ avantageuses pour les salariés proches de la retraite : "Le groupe rachèterait 4 trimestres, c'est vraiment intéressant. Et cela évitera des départs forcés" détaille t-il. Frédéric Roger précise aussi que des aides sont prévues pour ceux qui souhaitent lancer leur entreprise : "Il y a plusieurs enveloppes dont une de 60.000 euros pour aider à lancer son activité et bénéficier de conseils d'un cabinet spécialisé" 

Sauver 12.000 emplois dont 150 à Issoudun

Le représentant FO salue un accord "juste et mesuré, où chacun fait des efforts : le conseil d'administration gel ses dividendes, les salariés voient leur rémunération baisser avec le chômage partiel et des primes en moins... Mais cela doit permettre de sauver des emplois en baissant la masse salariale grâce à des départs volontaires". Au total, selon les estimations des syndicats, cet accord doit permettre de sauver 12.000 emplois environ sur l'ensemble du groupe dont près de 150 à 200 pour Issoudun. "La situation était déjà difficile, mais c'est clairement les conséquences de la covid 19..." déplore FO qui compte sur le maintien des aides d'Etat au chômage partiel et sur une reprise rapide des commandes pour permettre un véritable redémarrage de l'activité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess