Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un "Amazon manchois" pour encourager les petits commerces à se mettre à la vente en ligne

Alors que le drive et la vente en ligne se sont développés pendant le confinement, le département de la Manche veut accélérer la transition numérique des petits commerces. Une plateforme de vente locale va être lancée dans les prochaines semaines.

Le département de la Manche veut encourager les petites commerces à se mette à la vente en ligne
Le département de la Manche veut encourager les petites commerces à se mette à la vente en ligne © Maxppp - FRANCOIS DESTOC

Confinement oblige, il a fallu revoir nos habitudes de consommation. La vente en ligne et le drive sont en plein essor. Pour Marc Lefèvre, le président du département de la Manche, « les consommateurs ne vont pas perdre ces habitudes de consommation après la crise »

Pour aider les petits commerces manchois à résister face aux mastodontes de la vente en ligne comme Amazon, la Manche va lancer son propre marché en ligne. 

Le conseil départemental s’apprête à signer une convention avec la plateforme « Ma ville, mon shopping », une filiale de La Poste, pour 300.000 euros sur trois ans. Le Département avait prévu de franchir le pas en 2023, mais les circonstances ont amené les élus à accélérer le processus. 

400 commerçants et artisans formés chaque année

Les consommateurs pourront retrouver sur cette plateforme des produits locaux à acheter en ligne et à récupérer soit dans le commerce soit en se faisant livrer par La Poste. 

Pour aider les commerces à prendre ce virage numérique, le Département va investir 150.000 euros pour former chaque année trois cents commerçants et une centaine d'artisans. Au cours de cette formation d’une quinzaine d’heures, ils seront aidés pour la mise en ligne et apprendront à valoriser leurs produits sur la plateforme. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess