Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Un amendement anti-gaspillage menace une centaine d'emplois pour l'entreprise Schisler à Thouars

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

Un amendement de la future loi anti-gaspillage inquiète particulièrement la CEE Schisler, qui fabrique des gobelets en carton à Thouars, dans les Deux-Sèvres. Il menace indirectement une centaine d'emplois pour la société.

Le café sera servi dans des gobelets en carton recyclable.
Le café sera servi dans des gobelets en carton recyclable. © Radio France - Bastien Thomas

Thouars, France

La CEE Schisler emploie plus de 400 personnes du côté de Thouars, dans les Deux-Sèvres, mais pourrait bien finir par licencier dans les années à venir. Le leader européen de l'emballage et de la fabrication de gobelets en carton a pourtant le vent en poupe et est en forte croissance depuis quelques années. Mais la loi anti-gaspillage adoptée en première lecture par l'Assemblée Nationale il y a maintenant un mois pourrait bien gâcher cette dynamique. 

Fin du carton à partir de 2023

Un amendement de la future loi veut instaurer la vaisselle réutilisable dans tous les points de restauration en France à partir de 2023. Une nouvelle forcément mal accueillie du côté de la société Schisler, quand on sait qu'elle fournit des gobelets en carton recyclables pour de grosses enseignes comme McDonald's ou encore Burger King. Cette activité représente tout de même un quart du chiffre d'affaires de l'entreprise. 

Une centaine d'emplois en jeu

Si la loi anti-gaspillage venait à être adoptée telle quelle avec l'amendement, la CEE Schisler pourrait perdre gros. David Schisler, le président de la société, a déjà fait des études sur le sujet et il estime qu'il pourrait ainsi perdre une centaine de postes avec l'instauration d'une vaisselle réutilisable. Une mauvaise nouvelle pour la société, qui prévoyait même de recruter l'année prochaine. 

David Schisler estime également que le bonus environnemental ne serait pas si bénéfique que cela en passant au tout-réutilisable. "Avec les consommations d'eau que demandent la vaisselle réutilisable, le recours aux produits de nettoyage, l'impact énergétique ne sera pas forcément bénéfique" selon le dirigeant de l'entreprise. Tout en insistant sur le fait que ses gobelets en carton sont déjà tous recyclables et adaptés aux normes environnementales. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu