Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un appel au don pour sauver le "Grand Bouillon", café culturel d'Aubervilliers

lundi 6 novembre 2017 à 5:00 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris

"Risque de fermeture" : les gérants du "Grand Bouillon", café culturel bien connu, à Aubervilliers, lancent un appel aux dons. L'association AVEC dit avoir perdu des subventions publiques et un emploi aidé.

Le café le "Grand bouillon" à Aubervilliers
Le café le "Grand bouillon" à Aubervilliers © Radio France - Rémi Brancato

Aubervilliers, France

Le "Grand Bouillon", café culturel et associatif, ouvert en 2014, dans le centre d'Aubervilliers, risque la fermeture, selon ses gérants. L'association AVEC, qui a créé le lieu, a donc lancé un appel aux dons, depuis le 30 octobre, sur Internet.

La fin d'un emploi aidé

Le lieu, qui propose une centaine d'événements par an : concerts, expositions et conférences, risque la fermeture. "Depuis cet été, on ne peut pas réembaucher un deuxième serveur, car c'était un emploi aidé, alors on se relaie, nous les bénévoles, derrière le bar" explique Julien Bonnet, le président de l'association. "L'enjeu c'est que le lieu survive" dit Marie Audoux, la directrice d'AVEC, qui a lancé l'appel aux dons.

"Un lieu comme ça ne peut pas tenir sans subventions" dit Julien Bonnet, le président de l'association

Elle assure avoir perdu environ 30 000 euros de subventions par an, par rapport aux montants perçus lors du lancement en 2014. Cet été, l'un des 3 contrats de salariés, qui pris fin, n'a pas pu être remplacé, car il s'agissait d'un emploi aidé, qui a disparu.

Reportage au "Grand Bouillon"

La mairie d'Aubervilliers, qui loue les locaux à l'association, assure vouloir organiser dans les prochains jours un comité de pilotage pour examiner les comptes de l'association.