Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un appel aux dons lancé pour sauver une boutique nantaise

mercredi 3 octobre 2018 à 3:07 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

Un financement participatif a été lancé sur internet pour sauver Lidibulle, à Nantes. La boutique de livres et de jeux pour les enfants est en difficulté financière après avoir subi des années de travaux et de manifestations. Elle souffre aussi de la concurrence du commerce en ligne.

Emmanuelle Vallée a ouvert Lidibulle il y a 14 ans
Emmanuelle Vallée a ouvert Lidibulle il y a 14 ans © Radio France - Marion Fersing

Nantes, France

Une boutique de Nantes lance un appel à l'aide. Lidibulle, la boutique de livres et de jeux pour les enfants, est en grandes difficultés financières. La patronne a lancé un appel au financement participatif, sur internet, pour pouvoir sauver son magasin, ouvert il y a près de 15 ans derrière la place Royale.

Lidibulle se trouve rue des Vieilles douves, juste derrière la place Royale - Radio France
Lidibulle se trouve rue des Vieilles douves, juste derrière la place Royale © Radio France - Marion Fersing

J'ai des petits clients qui ont pleuré le jour où ils ont pensé que j'allais fermer

Dans sa petite boutique à la devanture bleue, Emmanuelle Vallée est émue : "j'y mets tout mon cœur et je suis mes clients depuis le début. J'ai des clients qui avaient 18 mois à l'ouverture, qui sont en seconde aujourd'hui, et qui ont toujours plaisir à venir". De jeunes clients qui, avec leurs parents, l'ont poussée à lancer ce financement participatif. "J'ai des petits clients qui ont pleuré le jour où ils ont pensé que j'allais fermer".

Les travaux puis les manifestations à répétition

Il faut dire que depuis 14 ans, Lidibulle n'a pas été épargné. Par les gros travaux, d'abord, qui empêchaient les parents d'aller à la boutique avec les poussettes. Et puis il y a eu les manifestations, toutes les semaines. Alors, même en travaillant six jours sur sept, Emmanuelle Vallée ne s'en sort plus. "Et quand vous êtes indépendant, personne ne vous suit quand ça va mal. La banque met son veto et il n'y a personne derrière vous. Quand il y a des travaux, il faut quand même venir travailler, avoir le sourire..."

Pour sauver Lidibulle, Emmanuelle Vallée a besoin de 8.000 euros dans un premier temps. 15.000 pour tenir jusqu'à Noël, "pour faire des achats pour que le Père Noël puisse venir se fournir à la boutique", glisse-t-elle dans un sourire.

Elle garde espoir grâce aux messages de soutien de ses clients, très attachés à cette "caverne d'Ali baba remplie de belles choses", comme ils l'écrivent.

Emmanuelle Vallée a besoin de 8.000 euros pour sauver son magasin - Radio France
Emmanuelle Vallée a besoin de 8.000 euros pour sauver son magasin © Radio France - Marion Fersing