Économie – Social

Un appel pour activer dès maintenant le plan hivernal

Par Marie Blondiau, France Bleu Paris samedi 17 octobre 2015 à 18:43

© Radio France

La Fnars (Fédération nationale des associations de réinsertion sociale) s’inquiète de la baisse des températures ces derniers jours. En région parisienne, le 115 est débordé.

Habituellement le plan hivernal est activé courant novembre. C’est grâce à ce déclenchement officiel que des places d’hébergement d’urgence supplémentaires sont mobilisées. Il y en aura 2 500 cet hiver en Ile de France (en plus de 75 000 ouvertes toute l’année). Pour le directeur général de la Fnars, Florent Gueguen, la situation est déjà critique:

A Paris et en Seine-Saint-Denis, 700 des personnes qui appellent chaque soir le 115 n’obtiennent pas de solution d’hébergement, en majorité des familles avec enfants, particulièrement fragiles.

Les associations d’aide aux sans-abris demandent qu'on utilise les locaux vides recensés pour les réfugiés. Florent Gueguen :

La crise des réfugiés a montré que de nombreux logements peuvent être mobilisés très rapidement. Il faut les mettre au pot commun du 115, d’autant plus que parmi ces populations sans abris figurent de nombreux migrants.

Dans l'entourage de la ministre du Logement, Sylvia Pinel, on précise avoir donné comme instruction aux préfets d'ouvrir les places temporaires hivernales "en fonction de la demande, et pas en fonction des températures".