Économie – Social

Un après des ventes record, l'effet Charlie semble totalement retombé dans la Loire

Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 4 janvier 2016 à 18:19

Un ou deux numéros vendus chaque semaine dans les presses stéphanoises.
Un ou deux numéros vendus chaque semaine dans les presses stéphanoises. - Sandrine Morin

Jeudi 7 janvier la France va commémorer le premier anniversaire de la tuerie de Charlie Hebdo. En mémoire de l'attentat du 7 janvier, un numéro spécial du journal satirique sort ce mercredi. Il devrait relancer des ventes qui ne cessent de baisser depuis fin janvier dernier.

En une de ce numéro anniversaire un Dieu barbu, armé d'une kalachnikov et à l'habit ensanglanté, sous ce titre : "1 an après, l'assassin court toujours". Ce numéro doit être tiré à environ un million d'exemplaires, dont des dizaines de milliers d'exemplaires expédiés à l'étranger. À titre de comparaison le numéro du 14 janvier 2015 a été vendu à 8 millions d'exemplaires. 

Un numéro qui devrait bien se vendre à Saint-Étienne. Bien mieux en tout cas que les dernières livraisons. Presstalis, la société de distribution, en livre chaque semaine autour de 1200 pour la Loire (contre 600 avant les attentats mais plus de 10.000 juste après). Dans les presses stéphanoises, les ventes de Charlie Hebdo sont redescendues progressivement pour quasiment revenir au stade d'avant les attentats.

Reportage Sandrine Morin

Patrice Barrier est le patron du Corona, tabac- presse place Jean-Jaurès à Saint-Étienne. Et pour lui les ventes se sont écroulées depuis l'émotion de janvier. Les Français ont oublié dit-il.

Patrice Barrier patron du Corrona : "L'oubli arrive très très vite"