Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un an après la création du pôle de santé d'Orthez, la clinique a toujours de grosses difficultés financières

mercredi 8 août 2018 à 6:05 Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn

Il y a un an, la clinique déménageait dans les locaux de l'hôpital. Depuis, les problèmes de trésorerie ne sont pas résolus, bien au contraire. Les salaires du mois de juillet n'ont toujours pas été versés, il y a du retard tous les mois depuis mars.

La clinique a toujours de grosses difficultées financières
La clinique a toujours de grosses difficultées financières © Radio France - RF

Orthez, France

Un an après la création du pôle de santé d'Orthez, la clinique a toujours de grosses difficultés financières. Les salaires du mois de juillet n'ont toujours pas été versés, cela fait des mois que les employés sont payés en retard. Claude Bernard, le directeur, ne s'en cache pas : il a de gros problèmes de trésorerie, qui devraient être résolus en septembre, quand le bâtiment historique de la clinique sera vendu. 

Les salaires sont au mieux versés le 10 du mois

"Le quotidien est extrêmement compliqué, reconnaît Claude Bernard. Tout le monde sait que ce sera compliqué jusqu'à ce que la vente soit effective. Les choses vont se régler prochainement, mais c'est tendu, on manque de ressource. Les fournisseurs sont parfaitement et régulièrement informés, certains ont préféré nous tourner le dos mais d'autres nous ont fait confiance, et attendent patiemment que cette vente intervienne. Notre difficulté, c'est le délai de cette vente qui a été beaucoup plus long que ce qu'on prévoyait initialement".  

La vente des murs de l'ancienne clinique devrait en effet permettre de faire rentrer plus d'un million d'euros dans les caisses, 1,150 million précisément, selon le contrat signé au mois de janvier. C'est une foncière, une société spécialisée dans la gestion du patrimoine immobilier, qui rachète les murs. L'acte de vente aurait dû être signé en juillet, mais la commission de sécurité a tardé à passer, ce qui a décalé la signature à la mi-septembre. Il est temps, car malgré l'intervention de l'inspection du travail, les salaires sont versés en retard tous les mois depuis mars. Et le temps est long pour les 65 salariés.