Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un Ardéchois futur propriétaire de l'eau minérale de Quézac

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Eric Besson, le patron des eaux Ventadour et Chantemerle, produites en Ardèche, va prochainement prendre la tête de la célèbre marque installée en Lozère. Un accord a été conclu avec le propriétaire actuel, le groupe Nestlé.

Eric Besson le propriétaire des Sources du Pestrin en Ardèche
Eric Besson le propriétaire des Sources du Pestrin en Ardèche © Radio France

Eric Besson explique les raisons qui l'ont poussé à prendre la tête de Quézac

Quel parcours ! Trois ans seulement après le rachat des Sources du Pestrin, à Meyras, près d'Aubenas, voilà donc Eric Besson, ancien agent immobilier reconverti dans l'industrie de l'eau minérale, à la tête d'une des marques les plus connues du pays. Tout le monde a vu, au moins une fois à la télé, le spot publicitaire qui évoque, en patois occitan, la "grande légende de Quézac".

Quézac : un produit de luxe

C'est le groupe Nestlé, l'actuel propriétaire, qui est venu le chercher. Et le patron ardéchois a accepté. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé. Eric Besson se dit fier d'avoir cette opportunité. Son ambition est de dynamiser Quézac et de repositionner la marque comme produit haut de gamme sans, pour autant, perdre la clientèle populaire. Une stratégie gagnante avec les eaux ardéchoises Ventadour et Chantemerle. En Lozère, le site emploie une soixantaine de salariés. Aucun plan de licenciements n'est prévu. La production annuelle devrait même augmenter de 20%, elle est de 80 millions de litres à ce jour.

La Ventadour et la Chantemerle bientôt au Japon et au Brésil

Eric Besson ne manque pas non plus de projets pour la société des Sources du Pestrin : une usine flambant neuve à Meyras d'ici quelques mois et des eaux prêtes pour le marché international. Les eaux produites en Ardèche pourraient être prochainement exportées vers le Japon et l'Amérique du Sud. Des nouveaux aménagements et une nouvelle ligne marketing qui doivent permettre l'embauche de quelques personnes.

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess