Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un "camion cuisine" de la Banque alimentaire démarre son tour de France en Meurthe-et-Moselle

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Un camion spécial circule en Meurthe-et-Moselle en ce moment. A son bord : une cuisine a été aménagée. Des chefs professionnels et bénévoles y organisent des ateliers pour démystifier la cuisine et créer du lien avec les bénéficiaires de la Banque alimentaire. Le tour de France a démarré à Nancy.

Un camion avec une cuisine aménagée se lance dans un Tour de France. A bord : des ateliers pour démystifier la cuisine et créer du lien avec les bénéficiaires de la Banque alimentaire.
Un camion avec une cuisine aménagée se lance dans un Tour de France. A bord : des ateliers pour démystifier la cuisine et créer du lien avec les bénéficiaires de la Banque alimentaire. © Radio France - Solène de Larquier

A l'intérieur de ce drôle de camion orange, tout un plan de travail rutilant a été aménagé ainsi qu'une gazinière. Pour l'inauguration à Nancy, Roger Malarmé, l'ancien chef de la brasserie nancéienne Excelsior (du groupe Flo) mène les opérations. "Tous les produits que vous voyez viennent de la Banque alimentaire, on a été faire notre marché en quelque sorte" explique le chef en pointant du doigt l'épicerie solidaire devant laquelle le camion est installé. "Pour ce midi, nous avons eu de la volaille et des champignons donc nous allons faire un suprême de volaille déglacé au porto". Roger Malarmé égraine quelques termes techniques mais il l'assure : "Ce n'est pas compliqué ! Il suffit de savoir ce que l'on veut faire et comment le faire, ça va nous prendre à peine 15 minutes, ce n'est pas long." 

L'objectif de ce camion itinérant est justement de rendre la cuisine accessible et de montrer que passer un peu de temps derrière les fourneaux permet de manger plus sain et économique qu'avec des plats préparés. A chaque arrêt prévu lors du tour de France du camion, un chef professionnel et des bénévoles de la Banque alimentaire assureront des ateliers de cuisine gratuits pour les bénéficiaires. Lors du premier arrêt à Nancy, Elisabeth Farion a répondu à l'invitation. Cette bénévole organise déjà des ateliers hebdomadaires depuis sept ans. "En fonction de ce que je trouve [à la Banque alimentaire, ndlr], j'aime bien prendre des légumes que les gens cuisinent peu ou n'osent pas cuisiner car ils se disent qu'ils sont un peu abîmés ou qu'il va y avoir trop de travail comme les poireaux." Le problème qu'elle constate au quotidien : "Beaucoup de mamans, surtout quand elles ont beaucoup d'enfants, vont vers les produits surgelés... alors que faire une soupe prend dix minutes !" affirme-t-elle avec le sourire.

Les Banques alimentaires ne sont pas simplement des lieux de logistique mais aussi des espaces d'échange" - Geneviève Pupil, la présidente de la Banque Alimentaire en Meurthe-et-Moselle

Mais la bénévole aime aussi animer ces ateliers cuisine pour le partage, et il s'agit d'ailleurs de l'un des objectifs principaux du camion itinérant : créer du lien avec les bénéficiaires. "Le repas c'est du lien social donc l'idée était donc de dire qu'avoir accès à l'alimentation quand on est une personne en difficulté, c'est déjà bien, mais derrière il faut pouvoir le cuisiner et pouvoir créer du lien social." explique Geneviève Pupil, la présidente de la Banque Alimentaire en Meurthe-et-Moselle qui veut également démontrer que "les Banques alimentaires ne sont pas simplement des lieux de logistique mais aussi des espaces d'échange". Elisabeth Farion renchérit : "Moi aussi j'apprends des choses [lors des ateliers], un monsieur m'a montré comment faire des fallafels un jour." Le monsieur en question vient justement de monter dans le camion, Aladam, un réfugié syrien qui était cuisinier dans son pays. Il ne parle pas encore très bien français mais adore venir passer du temps avec les bénévoles : "La cuisine syrienne est très différente de la cuisine française ou européenne, je dois apprendre," dit-il en coupant le persil d'une main experte.

Un camion avec une cuisine aménagée se lance dans un Tour de France. A bord : des ateliers pour démystifier la cuisine et créer du lien avec les bénéficiaires de la Banque alimentaire.
Un camion avec une cuisine aménagée se lance dans un Tour de France. A bord : des ateliers pour démystifier la cuisine et créer du lien avec les bénéficiaires de la Banque alimentaire. © Radio France - Solène de Larquier

A l'intérieur de l'épicerie solidaire, Ophélie dont le dossier de RSA n'a pas encore été accepté, est venue prendre le nécessaire hebdomadaire : "Des produits surgelés, des pâtes, du lait, des choses qui se conservent. Les produits frais il faut tout de suite s'en occuper et savoir quoi en faire" explique cette maman de deux enfants qui assure pourtant aimer passer du temps derrière les fourneaux. Curieuse, elle monte dans le camion et échange avec le chef, intriguée par la salade d'agrumes en préparation. Ophélie repart avec une recette de flan aux agrumes et le camion, lui, fait plusieurs étapes en Meurthe-et-Moselle, ce vendredi à Vézelise, avant de poursuivre son tour de France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess