Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un chantier solidaire pour sortir un couple de retraités de l'habitat insalubre

-
Par , France Bleu La Rochelle

Sur leur temps de travail, cinq salariés du Castorama de La Rochelle ont participé à la rénovation intégrale d'un logement insalubre de Saint-Laurent-de-la-Prée. Ses occupants, un couple de retraités, n'avaient pas les moyens pour les travaux. Ils ont aussi bénéficié de subventions.

Cinq salariés de Castorama ont participé sur leur temps de travail à un chantier solidaire : les peintures d'une maison en cours de rénovation, sous le contrôle de la fédération Soliha.
Cinq salariés de Castorama ont participé sur leur temps de travail à un chantier solidaire : les peintures d'une maison en cours de rénovation, sous le contrôle de la fédération Soliha. © Radio France - Julien Fleury

Saint-Laurent-de-la-Prée, France

Ce n'est pas parce qu'on est propriétaire de sa maison qu'on roule sur l'or! Dans nos deux Charentes, beaucoup de propriétaires occupants vivent dans des conditions proches de l'insalubrité, parce qu'ils n'ont pas les ressources financières pour rénover leur logement. Les aider à trouver des financements, et des artisans : c'est l'une des missions de Soliha, un groupement associatif spécialisé dans l'amélioration de l'habitat. En Charente-Maritime, ce sont une dizaine de rénovations complètes qui peuvent être réalisées chaque année. Comme actuellement chez un couple de retraités de Saint-Laurent-de-la-Prée, près de Rochefort.

Au passage, ce chantier a reçu le coup de pouce de Castorama. Avec quatre collègues, Christine est détachée pour trois jours par son employeur. Elle a quitté son rayon du Castorama d'Aytré pour se transformer en peintre solidaire, durant trois jours la semaine dernière. "De haut en bas, et après, on recroise pour éviter de voir les traces. Il faut faire ça bien !"

"Ils passent de la misère au bonheur"

Car avec son pinceau, Christine participe à une rénovation complète pour un couple de retraités, dont la femme, brutalement amputée des deux jambes il y a deux ans, ne pouvait plus vivre dans sa maison, inadaptée pour son fauteuil roulant qui ne la quitte plus. Et totalement insalubre : "Quand j'ai vu l'état de la maison, je me suis dit : ce n'est pas possible, il faut aider ces gens-là" raconte Christine.

Des travaux de peinture au lieu de rester dans leur rayon : Christine, Carine et Thomas font partie des salariés mobilisés sur cette opération qui s'inscrit dans les 50 ans de l'enseigne de bricolage. - Radio France
Des travaux de peinture au lieu de rester dans leur rayon : Christine, Carine et Thomas font partie des salariés mobilisés sur cette opération qui s'inscrit dans les 50 ans de l'enseigne de bricolage. © Radio France - julien fleury

Comme elle, Thomas, vendeur en outillage, s'est mis à la peinture durant trois jours, une opération qui s'inscrit dans l'anniversaire des 50 ans de l'enseigne de bricolage : "On change tout, c'est une vie qui recommence. Ils passent de la misère au bonheur" analyse ce salarié qui a déjà participé bénévolement à une rénovation express pour une émission de bricolage.

Avant eux, des artisans sont déjà intervenus, pour réparer la toiture, refaire toutes les cloisons et la salle de bains, isoler les murs, reprendre l'électricité. Le logement est désormais totalement accessible en fauteuil. Des travaux financés grâce aux subventions glanées un peu partout par Cyril Le Gallo de Soliha : "Sur une enveloppe de 45.000 euros de travaux, la famille se retrouve avec 7.000 euros de reste à charge. Sachant que l'enveloppe n'incluait pas les travaux de finition, comme la peinture."

Un nouveau départ à l'heure de la retraite

D'où ce coup de main bienvenu de Castorama. Et justement, qui voilà? C'est Guy, le propriétaire, qui a du mal à reconnaître la petite maison achetée il y a plus de 30 ans : "Ah oui, ça brèche ! Impec'" se réjouit Guy qui n'a jamais pu conduire les travaux lui-même : "le problème c'est que quand on n'a pas les moyens, ce n'est pas possible..."

Très émue, également, la fille de Guy, Roseline découvre ce qu'est devenue son ancienne chambre : "Qu'est-ce que j'aurais voulu qu'elle soit comme ça ! " Elle n'en revient pas que le dossier de ses parents ait été accepté : "Là, mes parents vont être bien. En plus ils sont tous les deux à la retraite, et ils vont passer davantage de temps à la maison. C'est génial !" Un chantier qui plus est conduit très rapidement, en à peine deux mois. Si tout va bien, la famille pourra donc fêter Noël dans sa nouvelle maison.

"Quand j'ai vu l'état de la maison, je me suis dit : il faut aider ces gens-là !" Chrsitine est fière d'aider un couple de retraités à retrouver un logement confortable et adapté au handicap. - Radio France
"Quand j'ai vu l'état de la maison, je me suis dit : il faut aider ces gens-là !" Chrsitine est fière d'aider un couple de retraités à retrouver un logement confortable et adapté au handicap. © Radio France - julien fleury
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu