Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Les inondations historiques dans le Loiret au printemps 2016

Un chèque pour aider des commerçants sinistrés dans le Loiret

lundi 27 mars 2017 à 18:43 Par Anne Oger, France Bleu Orléans

Lors des inondations du printemps dernier, au moins 250 commerces du Loiret avaient été touchés. La Chambre de Commerce et d'Industrie du Loiret et le Rotary Club d'Orléans ont remis un chèque à trois communes du département, pour venir en aide à leurs commerçants

Les communes de Fay Aux Loges, Dordives et Chalette sur Loing ont reçu un chèque de 2000 euros
Les communes de Fay Aux Loges, Dordives et Chalette sur Loing ont reçu un chèque de 2000 euros © Radio France - Anne Oger

Loiret, France

"A Dordives, on a eu une cinquantaine de commerces et d'entreprises inondés le 1er juin dernier. Il faut dire que la plupart des commerces de la commune sont au bord de la Nationale 7, et elle s'est transformée en torrent". Le maire de Dordives, Jean Berthaud, revient sur cet épisode avec encore de l'émotion dans la voix. "On a encore deux restaurants qui n'ont pas pu rouvrir, parce que les frais de remise aux normes sont importants. Tous les autres commerces, courageusement, se sont remis au travail. Avec cet argent on va aider les plus fragiles, les auto-entrepreneurs, notamment". Cet argent, c'est un chèque de 2000 euros, remis par la Chambre de Commerce et d'Industrie du Loiret, et le Rotary Club d'Orléans. Des fonds récoltés notamment lors d'un concert organisé en décembre dernier à Orléans, au profit des sinistrés du Loiret.

A Chalette sur Loing on va aider quatre commerces du quartier de Vésines qui jouent un rôle social important, les gens s'y croisent, se parlent. Ils ont rouvert rapidement après les inondations mais ils ont encore besoin d'aide

La CCI a choisi trois communes du département qui ont particulièrement souffert de ces inondations. "A Montargis, il y a eu beaucoup de dégâts aussi, mais on a réussi à leur obtenir une aide de l'Etat et de la région" explique Alain Jumeau le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie. "On a donc ciblé des communes où les besoins étaient importants". Chalette sur Loing, par exemple, où le quartier de Vésines a été submergé en quelques heures. "Il a fallu évacuer l'usine Hutchinson, et puis notre foyer pour personnes âgées" témoigne Marie-Madeleine Heugues, l'adjointe aux affaires scolaires de la commune, venue recevoir son chèque de 2000 euros. "Nous, nous avons choisi d'aider particulièrement quatre commerces de ce quartier, avec cet argent. Un vendeur de fruits et légumes, un café, un commerce de restauration rapide, et un boucher. C'est un quartier où les gens se croisent, se parlent, ces commerces jouent un rôle de lien social important. Ils ont rouvert assez rapidement après les inondations, mais ils ont encore besoin d'aide".

Une perte d'exploitation de 6000 à 7000 euros pour Claire Croze

A Fay aux Loges, l'argent servira sans doute à une opération de communication pour tenter de ramener les habitants vers leur centre-ville. "Les rues sont souvent désertes depuis le mois de juin", regrette Claire Croze, qui vient de rouvrir son institut de beauté, l'Institut de Claire. "Il a fallu neuf mois pour faire les travaux. On a tout refait à neuf, on n'avait pas le choix". Claire a pu rouvrir dans un local presqu'en face de son magasin, le temps de tout rénover, mais elle explique qu'elle a eu une perte d'exploitation. "Entre 6000 et 7000 euros, que l'assurance va me rembourser. Ca permettra de tourner la page".

Claire Croze a rouvert son institut de beauté le 6 mars dernier - Radio France
Claire Croze a rouvert son institut de beauté le 6 mars dernier © Radio France - Anne Oger

Il faut qu'on se réconcilie avec le Canal d'Orléans. Au mois de juin on va organiser une guinguette et bientôt il y aura des pédalos

Tourner la page, ça n'est pas encore évident pour les habitants de Fay. Et pour les commerçants encore moins. "Il y a deux commerces, la boulangerie et une caviste, qui ne rouvriront pas, ils ne se sont pas remis de ces inondations" explique Aline Mériau, la présidente de l'Union Commerciale de Fay. "Et puis beaucoup de gens ne sont pas encore revenus habiter dans leur maison inondée, les travaux ne sont pas finis" confie Claire Croze, "quand ils reviendront ça ira mieux je pense". Pour Aline Mériau, il faut aussi aider les habitants à se réconcilier avec le Canal d'Orléans, celui qui les a inondés. "C'est à cela que servira l'argent, on va faire des opérations au printemps, pour se réapprivoiser. Au mois de juin on organisera une guinguette le long du canal, et puis un artisan a décidé d'installer des pédalos".