Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Un an de gilets jaunes : un mouvement resté sans leader dans le Nord-Pas-de-Calais

-
Par , France Bleu Nord

Il y a un an démarrait le mouvement des gilets jaunes, fait de rassemblements spontanés et autres blocages de rond-points. Fait marquant dans le Nord-Pas-de-Calais: aucun leader du mouvement n'a vraiment émergé.

Aucun leader du mouvement des gilets jaunes n'a émergé dans le Nord-Pas-de-Calais
Aucun leader du mouvement des gilets jaunes n'a émergé dans le Nord-Pas-de-Calais © Radio France - Benjamin Illy

Nord-Pas-de-Calais, France

ais qui sont les gilets jaunes ? Comment s'organisent-ils ? Qui sont leurs chefs ? Autant de questions qui sont apparues dans le Nord-Pas-de-Calais en même temps que le mouvement lui-même en novembre 2018. Et la réponse s'est vite imposée : pas de leader mais un mouvement "horizontal" extrêmement présent sur les réseaux sociaux. Pourtant, certains gilets jaunes ont commencé à se détacher du lot, à prendre plus facilement la parole devant les médias que d'autres. 

Nathanaël Ramphft est devenu l'un des co-fondateurs du groupe La France en colère - Radio France
Nathanaël Ramphft est devenu l'un des co-fondateurs du groupe La France en colère © Radio France - Odile Senellart

C'est le cas de Nathanaël Ramphft, un gilet jaune de 42 ans, éducateur spécialisé de profession, basé à Hellemmes, à côté de Lille. Il a été partie prenante du mouvement dès le tout début (écoutez son interview en date du 16 novembre 2018 ci-dessous). Il a participé notamment à une opération escargot à Villeneuve d'Ascq. Une semaine après le début du mouvement, en novembre 2018, il était déjà présenté comme "coordinateur régional des gilets jaunes dans les Hauts-de-France". Il a organisé l'une des premières marches à Paris, puis organisé le déplacement de gilets jaunes dans les manifestations parisiennes. Sauf qu'il a toujours lui-même refusé de se présenter comme un leader, notamment au micro de France Bleu Nord, insistant toujours sur le fait d'être "un gilet jaune parmi d'autres".  

Vers une Fédération nationale des gilets jaunes

Puis il est devenu membre du Collectif national des gilets jaunes, rattaché au mouvement la France en colère. Il est aujourd'hui encore très actif puisqu'il sera ce vendredi 15 novembre 2019 en fin d'après-midi à Paris avec d'autres représentants connus des gilets jaunes, notamment Priscillia Ludosky ou encore Jérôme Rodrigues. Ensemble ils vont annoncer la création d'une fédération nationale, une sorte de réseau national d'associations  dont le nom sera révélé vendredi. Il est donc aujourd'hui très actif au niveau national mais moins dans le Nord-Pas-de-Calais.

D'autres leaders ont semblé émerger également, notamment Alexandre Chantry, très actif à Lille. Il a participé à plusieurs actions: il a été interpellé après avoir manifesté avec une dizaine d'autres gilets jaunes devant Lille Grand Palais qui accueillait le forum de la cyber-sécurité. En février, il a également réussi à pénétrer dans le siège de région avec d'autres gilets jaunes. Mais il ne s'est jamais imposé comme une figure régionale, tout comme Lionel Brandao, gilet jaune de Tourcoing, lui aussi très actif mais resté assez anonyme.  Pas de leader donc véritablement dans le Nord-Pas-de-Calais. Finalement plutôt normal pour un mouvement qui se revendique sans chef, capable de donner la parole à tous. Mais une organisation horizontale inédite qui a plutôt surpris dans la région à la naissance du mouvement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu